Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Accidents de tracteurs : encore des progrès à faire pour éviter les drames

-
Par , France Bleu Occitanie

Quatre accidents mortels dans la région depuis début 2019, surtout à cause de retournements : les accidents de tracteurs ont baissé ces dernières années, mais existent toujours. Les organismes agricoles travaillent sur la prévention, pour éviter les morts dans les champs.

Un accident de tracteur en Bretagne
Un accident de tracteur en Bretagne © Maxppp - Anne-Marie PRIGENT

Carla-Bayle, France

Ils ne sont pas si nombreux que ça, mais ils sont souvent très graves, voire mortels : les accidents de tracteurs. Dernier en date, mercredi dernier en Ariège : un homme de 54 ans écrasé par son tracteur au Carla-Bayle.

Dans le Tarn-et-Garonne, deux agriculteurs sont morts dans des circonstances similaires depuis le début de l'année. Idem dans le Tarn, à Montredon-Labessonnié, au mois de mars. On compte une trentaine de décès chaque année en France, liés à des tracteurs. Le plus souvent à cause du retournement des engins, sur des terrains en pente.

Adapter le tracteur au travail, et au terrain

Les organismes agricoles essaient donc de sensibiliser au maximum, notamment la MSA, la Mutualité Sociale Agricole. Pour Arnaud Calmès, conseiller prévention des risques professionnels à la MSA de l'Ariège, il faut avant tout adapter l'engin au travail, et au terrain : "si vous avez un tracteur petit gabarit, avec deux roues motrices et pas quatre.... S'il y a un outil attelé derrière... S'il y a de la pente, alors qu'on fait les foins en ce moment, l'herbe fauchée peut faire glisser le tracteur. Même s'il y a un arceau de sécurité, dans ces conditions là ce n'est pas un outil adapté".

Encore beaucoup de vieux tracteurs sans cabines

Des progrès ont été faits ces dernières années, avec des matériels plus sûrs. Mais le point noir reste les vieux tracteurs sans cabine, avec un risque plus fort d'être écrasé, en cas de retournement. Aucun chiffre officiel n'existe, mais des tracteurs comme ça, il y en a encore plein dans nos campagnes : "ce n'est pas rare d'en voir un, voire plusieurs [dans les exploitations]" explique Arnaud Calmès "mais en complément de tracteurs bien plus récents équipés de cabines".

"Je le fais depuis 20 ans, et il ne m'est jamais rien arrivé"

Ces vieux engins sont souvent utilisés pour des petites tâches. Et pourtant depuis 2010, il est obligatoire d'équiper les tracteurs anciens d'une cabine, ou d'arceaux de sécurité, pour continuer à s'en servir. Mais n'empêche, le danger est partout, qu'il y ait cabine ou pas. Il y a aussi parfois des mauvaises habitudes à revoir, isolées, mais que constate de temps en temps Arnaud Calmès : "parfois les agriculteurs me disent : "je le fais depuis 20 ans, et il ne m'est jamais rien arrivé". Mais quand on gratte un peu, on nous dit qu'ils sont passés pas loin. Il y a des alertes."

Sinon, il y aurait bien une autre solution, mais qui tarde à être imposée : la ceinture, dans les tracteurs. Elle éviterait d'être éjecté, et peut-être, d'être écrasé... à condition d'avoir un arceau de sécurité.