Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Action symbolique de paysans de l'Hérault contre le CETA

-
Par , France Bleu Hérault

La Confédération paysanne de l'Hérault s'est rendue ce mardi matin devant La Poste de Gignac pour dénoncer l'accord de libre échange entre l'Europe et le Canada. Les militants ont envoyé les plaques des cinq députés du département qui ont voté en faveur du CETA à l'ambassade du Canada.

Les agriculteurs de la confédération paysanne de l'Hérault avec en main les plaques des députés
Les agriculteurs de la confédération paysanne de l'Hérault avec en main les plaques des députés - Confédération Paysanne

Gignac, France

Cinq des neuf députés de l’Hérault ont voté pour le CETA, l'accord de libre échange entre l’Europe et le Canada.  "Un accord perdant pour les paysans", selon la Confédération paysanne de l’Hérault qui symboliquement ce mardi matin s'est retrouvée au bureau de poste de Gignac (Hérault) pour envoyer à l'ambassade du Canada à Paris les plaques de leurs permanences parlementaires.

"Le CETA, comme tous les accords de libre échange, est dévastateur pour nos fermes et notre territoire. Alors que les gouvernements font miroiter des gains de part de marché, notamment pour le secteur laitier, la réalité est que les paysannes sont perdants à tous les coups : les accords de libre échange entraînent une course aux prix les plus bas. La disparition des droits de douane, visée par ces accords, empêche définitivement toute fixation de prix rémunérateurs", déplore la Confédération paysanne de l'Hérault. 

La Confédération paysanne revendique des politiques de régulation, telles que la mise en place de prix minimum d'entrée, qui garantiront aux agriculteurs un prix de vente supérieur à leurs coûts de production.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu