Agriculture – Pêche

Adieu la Mizotte de Vendée !

Par Emmanuel Sérazin, France Bleu Loire Océan vendredi 22 janvier 2016 à 6:22

La Mizotte de Vendée, née en 1980, et disparue en 2016
La Mizotte de Vendée, née en 1980, et disparue en 2016 - Emmanuel Sérazin

Le plus célèbre fromage vendéen disparaît : sa production s'est arrêtée le 1er janvier. La laiterie de Saint-Michel en L'Herm préfère se tourner vers le lait concentré, jugé plus rentable.

La Mizotte est à la Vendée ce que le Maroilles est au Nord : un morceau de patrimoine ! La recette de ce fromage a été mise au point en 1980 à la laiterie de Saint-Michel en L'Herm, dans le Sud-Vendée. En un quart de siècle, cette pâte molle est devenue l'étendard de la production fromagère dans le département, notamment grâce aux estivants : ce produit du terroir se vendait comme des petits pains sur les marchés. La production a même atteint les 250 tonnes annuelles, avec des exportations vers le Canada, aux Etats-Unis et en Allemagne.

Encore quelques semaines pour y goûter

La laiterie de Saint-Michel en L'Herm est passée aux mains du groupe Bongrain, devenu depuis Savencia. Deuxième groupe français derrière Lactalis, et 5ème groupe fromager mondial, Savencia a décidé de réorienter l'activité de son site du sud-Vendée : désormais, la laiterie ne produira plus de fromages, mais seulement du lait concentré. Ce lait, provenant d'exploitations vendéennes et des départements limitrophes, sera principalement destiné à l'export. Reste à savoir si le groupe Savencia sera prêt à céder la licence à une autre laiterie locale, pour relancer la production. En attendant, on peut encore trouver de la Mizotte dans quelques commerces du sud-Vendée, ou à la Roche sur Yon, à l'Opéra des Fromages : attention, ce jeudi, il n'en restait que 4 tomes !

Sacha Defer a sa fromagerie grâce à la Mizotte vendue sur les marchés - Radio France
Sacha Defer a sa fromagerie grâce à la Mizotte vendue sur les marchés © Radio France - Emmanuel Sérazin

Partager sur :