Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Agriculteurs : revivez le mercredi noir sur la rocade de Rennes

La journée de mercredi a de nouveau été marquée par des blocages sur la rocade rennaise. Des actions également devant la préfecture à Rennes. Les agriculteurs ont repris la route peu avant 19h.

© Radio France - Lise Verbeke

Rennes, France

Nouvelle journée d'action des agriculteurs ce mercredi, cette fois sur la rocade rennaise, fermée toute la journée. Au moins 500 tracteurs, venus de Bretagne, mais aussi de la Mayenne, de Loire-Atlantique, et de la Manche.  Les agriculteurs étaient également présents devant la Préfecture Beauregard à Rennes, où quelques débordements ont éclaté. Un agriculteurs a été interpellée avant d'être relâché en fin de journée.  Ils ont finalement quitté les lieux en fin d’après-midi pour rejoindre la rocade, avant de se disperser.  La circulation était difficile jusqu'à 20h   

18h30 : Les agriculteurs quittent la rocade. 

17h Un agriculteur des Cotes d'Armor interpellé selon plusieurs témoins. 

Les agriculteurs demandent la libération de leur collègue et menacent de rester toute la nuit sur la rocade s'ils n'obtiennent pas gain de cause.

16h40 La rocade de Rennes toujours fermée

16h30 La FNSEA tient une conférence de presse à Paris

16h15 Retour au calme devant la préfecture de Rennes mais des dégâts importants sous les fenêtres du Préfet

16h10 Les annonces de Manuel Valls seront-elles suffisantes pour calmer la colère des agriculteurs ? En échange d'une enveloppe de 500 millions d’euros, le Premier ministre a demandé à la FNSEA de faire cesser les manifestations lors d'une rencontre à Matignon avec le patron du syndicat Xavier Beulin.

16h Arrivée de renforts de CRS devant la préfecture à Rennes


15h15 Déclaration de Manuel Valls

Il annonce une baisse immédiate de 7 points des cotisations sociales. Une année blanche de cotisations sociale a aussi été annoncée cet après midi à l'assemblée nationale pour les agriculteurs à faible revenu. Cela représente une enveloppe globale de 500 millions d'euros. Le Premier ministre a également appelé les professions agricoles à cesser le mouvement.

Et pourtant à Rennes, devant la préfecture d'Ille et Vilaine, des heurts opposent CRS et manifestants.

15h05 Sous les fenêtres du Préfet à Rennes, les CRS ont fait usage de gaz lacrymogènes face à des agriculteurs déterminés. 

15h Sur la rocade, les agriculteurs se remettent en route pour arriver vers 16h au niveau du quartier de Villejean pour une prise de parole des présidents des FDSEA.

14h45 La tension monte d'un cran devant la préfecture d'Ille et Vilaine. Un feu a été allumé. Des gravats ont été déversés sous les fenêtres du préfet. 


14h30 Quelques détonations de bombes agricoles sont entendues devant la préfecture d'Ille et Vilaine à Rennes

14h15_ : _Rennes Quartier Beauregard devant la préfecture d'Ille et Vilaine face à face CRS et agriculteurs


14h : Tour de rocade avec notre reporter Lise Verbeke

13h45 : Depuis une demi heure, 70 tracteurs sont arrivés devant la préfecture d'Ille et Vilaine quartier Beauregard à Rennes. Important dispositif de police face aux manifestants. Les remorques sont remplies de détritus que les agriculteurs comptent déverser sous les fenêtres du préfet.Les manifestants lancent des pommes de terre sur les forces de l'ordre.

_13h15 : _Vidéo et Photos de notre reporter Lise Verbeke sur le barrage de la rocade ouest.

Radio France
© Radio France - Lise Verbeke
Radio France
© Radio France - Lise Verbeke
Aucun(e)
- Lise Verbeke

13h : Ralentissements aussi entre Pacé et Montgermont, au niveau de Saint-Grégoire en direction de Rennes, et à Acigné. 

Au même moment, ce matin, un drame dans l'Aveyron. Un exploitant agricole a été placé en garde à vue à Rodez  après la mort suspecte d'une jeune salariée de la chambre d'agriculture, décédée d'un arrêt cardiaque après avoir été poussée dans une mare. 

12h45 : La rocade est fermée depuis 11h. Voici les points de blocages : 

Rocade extérieure Porte des Longchamp, rocade intérieure Porte d'Angers, porte de Lorient, D137 route de St Malo, N137 (Alma), N12 route de St Brieuc, RN157 route de Paris.

Mais d'autres convois de tracteurs convergent toujours vers Rennes.


12h30 : Il y a en ce moment de gros ralentissements sur les déviations au sud de Rennes, aux abords de Noyal-Chatillon, Saint-Jacques-de-la-Lande et Chavagne. Au nord-ouest de la ville, sur la RN12 à la sortie vers Pacé, la situation est la même. 

12h15 : Le point sur la situation

Tout le secteur Ouest de Rennes est bouché : le secteur est à éviter absolument sauf impératif.... Le rond point de l'Alma, au sud de Rennes, est aussi bloqué, impossible d'entrer ou de sortir de la ville par là. En ce moment même, les tracteurs sont en train d'arriver sur la rocade est, à hauteur de Cesson-Sévigné... Il y a aussi de gros bouchons de Noyal-Chatillon jusqu'à Chavagne, entre Noyal-sur-Vilaine et Cesson-Sévigné, et sur l'A84, entre Torigné et Liffré.

12h : Les agriculteurs installés sur la rocade

Une rocade vide. 300 à 500 tracteurs qui viennent de toute la région Bretagne, Normandie et Pays de la Loire. Le mot d'ordre était de venir avec des remorques vides. Mais, sur place, notre reporter constate que certaines remorques sont remplies de gravats et de détritus. Les bonnets roses se sont aussi mobilisés.

En début d'après midi, Xavier Beulin, le président de la FNSEA a rendez-vous avec Manuel Valls à Matignon. Le patron de la FNSEA Xavier Beulin devrait lui demander une baisse de 10 points des charges sociales des agriculteurs, de 45 à 35%, une mesure chiffrée à 600 millions d'euros, pour permettre à l'agriculture française de redevenir compétitive face aux concurrents européens.


11h35 : Une trentaine de tracteurs s'engagent en ce moment sur le rond-point de l'Alma, pour bloquer la rocade sud.

11h30 : Les 1ers tracteurs arrivent rocade Ouest

11h00 : La Préfecture annonce la fermeture progressive de la rocade

10h30_ : _Au total, selon le décompte de la Préfecture, 250 tracteurs sont en train de converger vers la rocade. 

10h25_ : _Deux opérations escargots en cours sur la RN12 : à hauteur de Montauban de Bretagne et à l'approche de Pacé, près de Rennes.

10h10 : Petit rappel des déviations mises en place par la Préfecture 

Aucun(e)

10h : 

9h20 : Les manifestants costarmoricains prennent la route direction Rennes. Toujours des perturbations sur la RN12 et sur la RN164. 

9h :  Les ralentissements se multiplient dans les Côtes d'Armor. *_Sur la RN 12 de Saint-Brieuc vers Rennes,  les convois de tracteurs, encadrés par les gendarmes, roulent sur la 2 voies, à 40 km/h, ce qui occasionne 7 km de ralentissement. Ils viennent de dépasser Lamballe. Certains ont des ***_remorques pleines de déchets.  Dans l'un des tracteurs, Jean-Jacques "espèrent que ça va bouger aujourd'hui, qu'on aura des réponses du gouvernement. S'il faut aller à Paris, on ira, on est motivé tous**."____

8h15_* : le préfet de Bretagne Patrick Strzoda invité de France Bleu Armorique en direct

"La manifestation a été déclarée par la FDSEA et les JA. Le droit de manifester existe dans notre pays. Il faut seulement éviter que cela dégénère. Tout est fait pour qu'on puisse accéder à Rennes dans les meilleures conditions possibles. Un système de déviation a été mis en place", précise Patrick Strzoda.

Jean-Claude, un auditeur de France Bleu Armorique, interpelle le préfet sur l'embargo russe. Il comprend la détresse des agriculteurs et la manifestation. Mais, il n'est pas normal de voir des dégradations dit-il. "Tout ça coûte cher aux contribuables". Si il y a des dégradations, il y aura des poursuites judiciaires lui répond le préfet.

Tout le monde a une part de responsabilité dans la crise rappelle Patrick Strzoda.

L'état a mis en place un plan de soutien à l'élevage de 700.000 euros. Aujourd'hui, l'état va présenter son projet de nouvelle exonération de charges sociales, des mesures de simplification et des aides pour les agriculteurs en grande difficulté. Mais la profession a aussi une responsabilité rappelle le Préfet. Il faut repenser la structure des filières entre producteurs abatteurs et distributeurs.

Tanguy, un éleveur laitier de Plélan le Grand s'adresse au Préfet. Sa banque lui refuse de la trésorerie. Le Préfet lui propose de voir personnellement le dossier. "Qu'il prenne contact directement avec moi", répond Patrick Strozda sur France Bleu Armorique.

Gwenael est aussi agriculteur. Mais, pour lui, vider la rocade de Rennes, ce n'est pas la solution. "Les automobilistes ne sont pas responsables de la crise". La rocade sera fermée à partir de 11h. Retour à la normale prévu à 17h.

Choix de la station

France Bleu