Agriculture – Pêche

Agriculture : les Deux-Sèvres durement impactées par la réforme des zones défavorisées

Par Noémie Guillotin, France Bleu Poitou jeudi 15 décembre 2016 à 18:12

58% du département des Deux-Sèvres étaient jusqu'ici classés en zone défavorisée
58% du département des Deux-Sèvres étaient jusqu'ici classés en zone défavorisée © Maxppp -

Plus de la moitié du département était classé et donc éligible à une aide. Avec la nouvelle carte, il n'y a plus que huit communes concernées. Un coup dur pour les agriculteurs deux-sévriens. Une manifestation est organisée ce vendredi devant la sous-préfecture de Parthenay.

"Les Deux-Sèvres sont en danger", déplore la FNSEA 79 dans un communiqué. En cause : la réforme des zones défavorisées. La nouvelle carte prévoit huit communes du marais poitevin en zone défavorisée, contre 58% du territoire auparavant.

"La pilule a du mal à passer", lâche Jean-Marie Gautier, éleveur de vaches laitières à Saint-Georges-de-Noisné, en Gâtine et trésorier de la FNSEA. La réforme priverait les agriculteurs de six millions d'euros annuels, soit environ 5500 euros par exploitation. "C'est entre un tiers et la moitié des revenus agricoles moyens de ces dernières années", assure la FNSEA 79.

"Un agriculteur ne rêve pas de prime mais de prix"

Surtout que ce n'est pas le bon moment, en particulier pour les éleveurs de vaches laitières autorisés depuis peu à bénéficier de l'indemnité compensatoire de handicap naturel. "Depuis 2 ans l'élevage laitier est dans un marasme jamais connu", commente Jean-Marie Gautier qui poursuit :"aujourd'hui, comme on n'a pas de prix rémunérateur, on est obligés d'avoir des compensations".

L'installation des jeunes est aussi menacée. Le classement en zone défavorisée permettait d'avoir un bonus représentant environ 5000 euros par jeune agriculteur.

La première liste sera complétée à l'automne 2017 par le ministère de l'agriculture. Une bataille est donc engagée sur les critères qui seront retenus. En attendant, un appel à la manifestation est lancé. Rendez-vous est donné ce vendredi à 14h30 devant la sous-préfecture de Parthenay.