Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agriculture : pour Xavier Bertrand, "il faut changer d’attitude et défendre vraiment nos agriculteurs"

Invité de France Bleu Nord, en direct du salon de l’agriculture, le président de la région Xavier Bertrand appelle à une meilleure coopération entre l’État et les collectivités locales. Il propose également que la région finance des haies pour protéger les habitations de l’épandage de pesticides.

Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France, invité de France Bleu Nord en direct du salon de l’agriculture ce mardi 25 février 2020.
Xavier Bertrand, le président de la région Hauts-de-France, invité de France Bleu Nord en direct du salon de l’agriculture ce mardi 25 février 2020. © Maxppp - Vincent Isore

"C’est pas parce qu’on vient au Salon de l’agriculture que ça suffit, on ne fait pas assez pour nos paysans. Certains travaillent jusqu’à 100 heures par semaines et ils n’ont même pas le SMIC." Le président de la région Hauts-de-France Xavier Bertrand a pris la défense des agriculteurs sur France Bleu Nord. "Il faut changer d’attitude et défendre vraiment nos agriculteurs. Si on s’entendait tous, l’Europe, l’État et la région pour pouvoir vraiment être efficace" a-t-il déclaré. 

Des haies pour protéger les habitations des pesticides 

Dans son viseur, les zones de non traitement (ZNT), instaurées par le gouvernement depuis la fin d’année dernière. Il est désormais interdit d’utiliser des pesticides sur ces parcelles à proximité des habitations. Elles peuvent s’étendre sur un rayon de 20 mètres. "Ça fait 274 000 hectares !", s’exclame Xavier Bertrand, qui dénonce des "mesures sans concertation".

Alors que les agriculteurs de la région s’inquiètent des pertes de revenus à cause des ZNT, le président de la région Hauts-de-France avance une solution. "J’ai proposé de financer des haies pour éviter que ça aille vers les habitations. J’ai fait cette proposition il y a des mois, pas de nouvelles de l’État !"

La pêche est aussi au cœur des débats depuis le retrait du Royaume-Uni de l’Union européenne. Dans les ports de Boulogne-sur-Mer et de Calais, on craint de ne plus avoir l’autorisation de travailler dans les eaux anglaises. Xavier Bertrand pose un ultimatum : "On ne peut plus pêcher chez vous ? Vous ne pêcherez pas chez nous, et vous n’aurez plus accès au marché européen pour transformer. C’est tout ou rien !" Selon lui, il faut que le gouvernement s’aligne sur cette position. "Si on ne joue pas en équipe, on ne fera pas entendre raison aux britanniques, c’est une négociation !"

Pour la PAC, quand on veut on peut

La pêche n’est pas le seul domaine touché par le Brexit. Les financements de la politique agricole commune (PAC) sont en jeu. "Pour la PAC, quand on veut on peut", affirme le président de la région Hauts-de-France. En rappelant la coopération entre Jacques Chirac et l’ancien chancelier allemand Gerhard Schröder au début des années 2000, Xavier Bertrand espère une fermeté de la part du couple franco-allemand. "On ne doit pas descendre en dessous du montant qui avait été fixé, soit 376 milliards d’euros".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu