Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche DOSSIER : L'environnement : un enjeu électoral 2017

Agrilocal : de plus en plus de départements conquis par la plateforme lancée par le Puy-de-Dôme

mercredi 1 mars 2017 à 18:27 Par Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne

Lancée en 2012 par les départements du Puy-de-Dôme et de la Drôme, la plateforme en ligne "Agrilocal" a déjà conquis 31 départements à travers la France. Elle permet aux collectivités de faire directement leurs courses chez les producteurs de leur zone.

Via la plateforme Agrilocal, les collectivités peuvent faire leurs courses en direct chez les producteurs de leur zone.
Via la plateforme Agrilocal, les collectivités peuvent faire leurs courses en direct chez les producteurs de leur zone. © Maxppp - NCY

Puy-de-Dôme, France

C'était pari gagnant-gagnant : permettre à la fois aux restaurants des collectivités type collèges ou maison de retraite de s'approvisionner en direct chez les producteurs de leur zone et donner à ces mêmes producteurs une entrée sur les marchés publics qui leur étaient jusque là inaccessibles. "L'innovation de cette plateforme c'est que nous sommes la seule au niveau national permettant le respect du code des marchés publics", explique Nicolas Portas, chef du service agriculture et forêt au Conseil Départemental du Puy-de-Dôme. Lancée dans le département en 2012, Agrilocal est devenu l'année suivante une association nationale qui compte aujourd'hui 31 départements, chacun ayant décliné la plateforme internet sur son territoire.

Un demi-million d'euros de commandes en ligne l'an dernier dans le Puy-de-Dôme

Quatre ans après le lancement, l'outil semble fonctionner à l'image d'Agrilocal63, la plateforme puydômoise : "Actuellement on a 282 acheteurs formés à l'utilisation de la plateforme, dont 43 collèges, 48 communes, 39 maisons de retraites qui passent commande", assure Nicolas Portas, également responsable de l'association Agrilocal. "On est sur un chiffre d'affaire annuel, en 2016, de plus de 550 000 euros de commandes en ligne passées aux producteurs."

Quant à l’argument financier, Nicolas Portas assure que "avec le recul, on se rend compte que les prix des producteurs sont autant voire plus compétitifs que les produits des fournisseurs industriels." Pour lui, il y a même des économies à faire : "Quand on cuisine de la viande d'un producteur local, on va commander moins en quantité, d'ailleurs ce sont des produits moins chargés en eau donc l'acheteur est tout à fait gagnant. Ça permet aussi de lutter contre le gaspillage alimentaire in fine".

  - Aucun(e)

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.