Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche DOSSIER : Salon de l'Agriculture 2017

Alain Rousset à la rencontre des éleveurs de Nouvelle-Aquitaine

mercredi 1 mars 2017 à 16:57 Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse, France Bleu Gironde, France Bleu Limousin et France Bleu Périgord

Quatrième jour du Salon de l'Agriculture, porte de Versailles à Paris. Ce mercredi était la journée de Nouvelle Aquitaine. Une journée durant laquelle le président de la Région Alain Rousset a notamment rencontré les éleveurs.

Alain Rousset a rencontré les éleveurs au Salon de l'agriculture ce mercredi.
Alain Rousset a rencontré les éleveurs au Salon de l'agriculture ce mercredi. © Radio France - Valérie Mosnier

La journée Nouvelle Aquitaine a commencé vers 9H ce mercredi, sur le stand de la Région Hall 1. Le président Alain Rousset a d'abord pris un "casse-croûte" avec quelques éleveurs, avant de faire le tour des animaux et de discuter avec les propriétaires.

L'occasion pour la profession de redire le malaise des éleveurs, qu'ils soient Limousins, Périgourdins ou Aquitains, ils font tous le même constat et demandent du soutien."C'est bien qu'il (Alain Rousset) soit là au contact des éleveurs" pour Christophe Cazenave, dont c'est la première participation au Salon.

Ce Landais, installé près de Villeneuve de Marsan, possède 75 Blondes d’Aquitaine : "vu la conjoncture qu'on rencontre actuellement, comment peut-on améliorer les choses?" Alain Rousset écoute, il entend souvent les mêmes remarques, les mêmes situations comme avec ces éleveurs de Parthenaises : "Est-ce que vous ête sensible aux zones défavorisées ? " "La Région a décidé de mettre en place des contrats de territoire selon la fragilité du territoire et on aidera les plus fragiles", répond Alain Rousset

Changer de modèle

Mais pour le président de Nouvelle Aquitaine, il faut aussi retravailler le modèle agricole mis en place par la profession et soutenu par les gouvernements successifs depuis 40 ans. Revoir la chaîne de valeur (de la production à l'assiette) pour que l'agriculteur soit au cœur. Pas question de nationaliser la Politique Agricole Commune, "ce serait tuer l'agriculture" résume Alain Rousset qui tâcle au passage la candidate FN à la présidentielle, Marine Le Pen. "Le probème c'est de passer d"une agriculture de compensation, à une agriculture d'innovation, parce qu'aujourd'hui l'argent de Bruxelles sert à compenser ce que récupèrent les grandes surfaces.""

Olivier Lasternas, élève des Limousines en Dordogne, "j'ai bien entendu, réinventer un modèle sauf que ça prend du temps, et aujourd'hui l'urgence est là. Des choses sont mis en place par-ci par-là, mais pas suffisamment."
Benoit, éleveur lui aussi de Limousines à Château-Chervix en Haute-Vienne, n’est pas convaincu par le discours du président Rousset qui compare les exploitations à l'industrie, lui demande à ce qu'on oublie pas que l'agriculture représente un poids économique non négligeable, du moins en Limousin.

Malgré le contexte, tous sont très contents d'être présents au salon qui un peu comme une bulle, "mais la semaine prochaine et dans les mois à venir on retombera dans notre marasme, on repartira à zéro entre guillemets" conclu Benoît.