Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Alsace : la récolte du pissenlit se termine

mercredi 27 mars 2019 à 11:11 Par Aude Raso, France Bleu Alsace

Il est le légume annonciateur du printemps. Le pissenlit est de plus en plus prisé par les consommateurs et les maraîchers en Alsace.

Pissenlits à l'îlot de la Meinau à Strasbourg, en mars 2019
Pissenlits à l'îlot de la Meinau à Strasbourg, en mars 2019 © Radio France - Aude Raso

Strasbourg, France

Les caisses de pissenlits s'empilent à l'îlot de la Meinau, à Strasbourg. Trois personnes sont à pied d'œuvre, sous les yeux de Claire Andna : "On enlève les fleurs et la terre. Le consommateur n'a plus qu'à couper la racine, et à faire tremper une fois". Ce sont les dernières caisses de pissenlits qui se retrouveront en boutique. Ici, la récolte a duré cinq semaines, et est sur le point de se terminer en cette fin du mois de mars.

Les maraîchers alsaciens sont de plus en plus nombreux à cultiver le pissenlit. Le rendement a été plus faible cette année, du fait de la sécheresse estivale. "Chez nous en revanche, la récolte est exceptionnellement bonne, se réjouit le maraîcher Geoffrey Andna, car nous avons pu irriguer. Et les conditions de lumière étaient exceptionnelles."

Un pissenlit cultivé moins amer que le pissenlit sauvage

"La variété que l'on cultive s'appelle le vert de Montmagny, nous montre Geoffrey Andna. Contrairement au pissenlit sauvage, il pousse de manière assez droite, et sera bien blanc à cœur. Cela donne un produit très doux, qui permet de faire la jonction entre les récoltes de mâche et les récoltes de salade, qui démarrent en fin de semaine."

Pissenlits à l'îlot de la Meinau à Strasbourg, en mars 2019 - Radio France
Pissenlits à l'îlot de la Meinau à Strasbourg, en mars 2019 © Radio France - Aude Raso

Si le pissenlit connaît un tel succès, c'est bien évidemment pour ses vertus diurétiques, sa capacité à éliminer les toxines. "Quand on aime bien la salade de pissenlit traditionnelle, avec les œufs durs ou les œufs pochés, et le lard, il y a une contrebalance à faire. Mais c'est tellement bon !", sourit Geoffrey Andna.

À l'îlot de la Meinau, les 500g de pissenlit sont à 4,5 euros. Un peu cher selon certains, mais il faut savoir que le pissenlit fait partie des légumes qui demande le plus de main d'œuvre. "Et il vous fait un repas", conclut Geoffrey Andna.