Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche DOSSIER : Salon de l'Agriculture 2018

Amatrices affirmées de viande : les bouchères Bach, à Brive, posent parmi les "filles à côtelettes"

dimanche 4 mars 2018 à 19:14 Par Nicolas Blanzat, France Bleu Limousin

Ce "club gourmand des filles qui aiment la viande" s'est constitué à l'occasion du salon de l'agriculture à Paris. Au milieu des personnalités telles qu'Anggun, Lola Dewaere ou Delphine Depardieu, il y a les soeurs Bach, de Brive. Elles sont pétillantes, jumelles et bouchères.

Anne-Sophie (à g.) et Marie-Laure Bach sont allées de Brive à Paris pour le shooting photo des "filles à côtelettes"
Anne-Sophie (à g.) et Marie-Laure Bach sont allées de Brive à Paris pour le shooting photo des "filles à côtelettes" - DR - Pierre Monetta et Valéry Guedes

Brive-la-Gaillarde, France

"Une sacrée bande de copines, passionnées de gigotins, tendrons, bavettes et entrecôtes, faisant un pied de nez aux diktats alimentaires et qui n’entendent pas se laisser imposer le contenu de leur assiette." Voilà ce que dit le communiqué de lancement du club des "Filles à côtelettes", dévoilé à l'occasion du salon de l'agriculture à Paris. Ce "club gourmand des filles qui aiment la viande réunit des talents de la mode, du cinéma, de la cuisine, du sport et des médias dans un joyeux banquet autour de l’amour partagé pour de savoureuses viandes, issues de l’excellence de la filière française" poursuit le communiqué.

Avec les soeurs Bach, 25 ans, bouchères à Brive

Bref, des femmes qui aiment la viande, qui le revendiquent et qui utilisent leur image pour le faire savoir à travers une exposition photo à voir au salon de l'agriculture. Ces vingt personnalités sont issues de la mode (Elsa Oesinger, Inès Olympe Mercadal), du cinéma (Lola Dewaere, Delphine Depardieu, Sophie Mounicot, Joséphine DraÏ, Audrey Giacomini, Léa Wiazemsky), de la cuisine (Luana Belmondo, Céline Mori), de la musique (Anggun, Adrienne Pauly), de la danse (Silvia Notargiacomo), des médias (Émilie Besse, Frédérique Courtadon, Géraldine Maillet)... mais aussi des métiers de la filière élevage et viande. Anne-Sophie et Marie-Laure Bach font partie de ce prestigieux casting. Les jumelles brivistes, âgées de 25 ans, sont bouchères à leur compte après avoir repris l'entreprise de leur grand-père.

Anne-Sophie Bach : "Manger de la viande, ça fait du bien tant à l'estomac qu'au moral"

"C'est une reconnaissance"

Quand on va la voir sur le marché, derrière le comptoir de son camion boucherie, Anne-Sophie Bach est, comme toujours, pétillante. "Je suis pistée", plaisante-t-elle, mais comblée, elle ne le cache pas, de faire partie de ce club. "Moi, je suis très fière de cette initiative et, encore plus, qu'on nous ait choisies. C'est une reconnaissance", savoure la jeune bouchère, par ailleurs présidente du syndicat des bouchers de la Corrèze (et plus jeune représente, en France, du syndicat). L'objectif des Filles à côtelettes, un club notamment impulsé par le magazine Grand Seigneur, est justement de faire la promotion de la viande via l'image des femmes. Et c'est aussi l'objectif d'Interbev, l'inter-profession du bétail et des viandes, associée à la démarche. "On est dans la positive attitude", lance Dominique Langlois, le président d'Interbev, "on a des porteuses de bonne parole sur la viande, qui en parlent bien et avec beauté, donc on veut le valoriser."

Anne-Sophie Bach est sur le marché du jeudi à Brive, place de la Guierle, dans son camion boucher - Radio France
Anne-Sophie Bach est sur le marché du jeudi à Brive, place de la Guierle, dans son camion boucher © Radio France - Nicolas Blanzat

Changer l'image du boucher "gros, bête, avec un tablier sale"

Car il y a effectivement beauté, les soeurs Bach, en photo, sont fidèles à leur image de femmes coquettes sur les marchés. "Avec ma soeur, on a toujours eu l'habitude d'avoir une maman très maquillée", reprend Anne-Sophie, "et on s'est dit que c'était vraiment le pied de nez à tout ce qu'on dit sur un boucher. Parce qu'un boucher, normalement, il est gros, il est bête et il a le tablier sale ! Avec ma sœur, on s'emploie justement tous les jours, à notre petite échelle, à changer cette image." Femmes de caractère, aussi, et pour cause continue Anne-Sophie Bach. "C'est un métier qui est très masculin, donc il faut faire deux fois plus pour prouver ses capacités et son envie. Mais, quand on a fait sa place, on fait partie de la famille." Et le morceau préféré de la fille à côtelette ? "Une côte de veau avec des girolles et de la crème fraîche." Bon appétit !

Anne-Sophie Bach, fille à côtelette : reportage