Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Amboise : le château royal reconnu pour son engagement dans la protection de 82 espèces d'oiseaux

-
Par , France Bleu Touraine, France Bleu

Le château d'Amboise protège 82 espèces d'oiseaux nichés dans ses remparts. Il vient d'être reconnu par la Ligue de protection des animaux pour son engagement car cela permet à ces espèces de s'installer dans les remparts du château. Mais aussi de survivre et se reproduire.

Un mangeoire pour oiseaux.
Un mangeoire pour oiseaux. © Radio France - Denis Guey

Amboise, France

Le château d'Amboise vient d'obtenir le label "Refuge LPO" (Ligue pour la protection des oiseaux) qui reconnait son engagement à protéger la biodiversité. Il protège les 82 espèces d'oiseaux qui nichent dans ses remparts du château et dans ses jardins. 22 nichoirs ont été installés, pour les mésanges, les faucons crécerelles, les rouge-gorges, les chouettes hulottes, les martinets et les hirondelles de fenêtres.

Autant de variétés d'oiseaux qui ont fait du château d'Amboise leur refuge avec l'aide de la LPO. Tout le personnel apprend à les connaître et à les protéger. C'est d'ailleurs le sens de la convention passée entre le château d'Amboise et la Ligue de protection des oiseaux. Le label "Refuge LPO" implique tout le personnel du château dans cette démarche de protection des oiseaux. Il y en a beaucoup selon Jean-Louis Sureau, le directeur du château d'Amboise : " On a une colonie très importante d'hirondelles de fenêtres etdes martinets. Il y a, par exemple, une chouette hulotte qui vit depuis longtemps dans le grand cèdre du château. "

À long terme, on veut intégrer ces cavités dans les murs qui vont être construits - Christian Andrès, le président de la LPO Touraine.

Pour tous ces oiseaux, la LPO a construit une vingtaine de nichoirs dans le jardin du château, et a préservé l'existence de cavités dans les murs et les remparts. " On essaie de mettre ces nichoirs qui, pour le moment, sont artificiels. Et à long terme , on veut intégrer ces cavités dans les murs qui vont être construits ", explique Christian Andrès, le président de la LPO Touraine.

La LPO se donne trois à cinq ans pour faire le bilan de cette opération. C'est-à-dire : observer si les 82 espèces d'oiseau sont toujours présentes dans le jardin du château d'Amboise et si elles se sont développées.

Choix de la station

France Bleu