Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Agriculture : 2018, "année record" pour le bio en France

-
Par , France Bleu

La production agricole biologique a enregistré une "année record" en France en 2018, a annoncé ce mardi l'Agence Bio. 10% des agriculteurs travaillent désormais en bio, ce qui représente 7,5% de la surface agricole totale.

Au total, "14% de l'emploi agricole est en bio" , a expliqué l'Agence Bio, organisme public qui suit l'évolution du bio en France.
Au total, "14% de l'emploi agricole est en bio" , a expliqué l'Agence Bio, organisme public qui suit l'évolution du bio en France. © Maxppp -

En 2018, 10% des agriculteurs travaillaient en bio, a annoncé ce mardi l'AgenceBio, ce qui porte la part du bio à 7,5% de la surface agricole totale en France. Au total, "14% de l'emploi agricole est en bio". Ces chiffres font de 2018 une "année record".

Ce sont deux millions d'hectares qui ont été cultivés en bio l'an dernier. L'Agence Bio, organisme public qui suit l'évolution du bio en France, évoque "un cap franchi" côté production, et rappèle "l'objectif de parvenir à 15% de la surface agricole en bio fin 2022".

Des filières d'envergure rattrapent leur retard

Les filières céréales, oléagineux et légumes secs ont été nombreuses à se convertir au bio en 2018, rattrapant ainsi leur retard en la matière. Le nombre d'exploitations bio a bondi de 31%. En viticulture aussi, le bond est très important (+20%), avec 12% du vignoble français en bio (94.020 hectares) en 2018.

Sur le moyen terme, l'évolution est notable également. "En 2013, seulement 1% des grandes cultures en France étaient bio, aujourd'hui nous sommes à 4,3%", a expliqué Florent Guhl, directeur de l'Agence Bio. Une hausse permise notamment par l'augmentation importante des capacités de traitement et de stockage dédiées, l'ouverture de silos et de moulins dédiés aux blés bio.

Accélérer la transition dans la filière céréalière

Pour parvenir à réaliser l'objectif officiel de 15% de la surface utile agricole totale en bio fin 2022, l'agence estime que sur le plan des céréales, la France devra cultiver 8% de ses "grandes cultures" en bio. 

L'Agence se félicite des dispositifs publics mis en place. Pour encourager les vignerons à franchir le pas, un label CAB (conversion agriculture biologique) a par exemple été créé pour couvrir la période de conversion de trois ans. Le logo permet au viticulteur d'expliquer au consommateur qu'il est engagé dans le processus bio, et ainsi de vendre son vin un petit peu plus cher que du vin non bio pendant la transition.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess