Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Annulation du Salon de l'agriculture : d'inévitables répercussions économiques pour l'élevage de Chéniers

-
Par , France Bleu Creuse

L'annulation du Salon de l'agriculture 2021 va inévitablement impacter l'élevage de vaches limousine des Désassure à Chéniers. Chaque année, depuis neuf ans, plusieurs animaux de l'exploitation sont sélectionnés pour l'événement parisien.

Nanette est une génisse limousine de 2 ans et demi. David Désassure la prépare pour le Salon de l'agriculture depuis 6 mois.
Nanette est une génisse limousine de 2 ans et demi. David Désassure la prépare pour le Salon de l'agriculture depuis 6 mois. © Radio France - Mélanie Kuszelewicz

Nanette est une belle génisse de plus d'une tonne de deux ans et demi. Depuis six mois, son éleveur David Désassure le prépare au concours du Salon de l'agriculture 2021 sur son exploitation à Chéniers. Chaque année, depuis neuf ans, plusieurs animaux des vaches et des taureaux de l'élevage sont sélectionnés pour participer au grand événement agricole parisien qui se déroule chaque année Porte de Versailles.

Mais cette année, ils resteront en Creuse car avec la recrudescence des cas de covid, impossible de rassembler des centaines de milliers de personnes fin février prochain. Le salon de l'agriculture est annulé. 

"Doublement impacté"

Pour présenter des animaux en concours, la préparation est longue et coûteuse. Elle prend plus de six mois. _"On ne peut pas prendre une bête comme une voiture qu'on va nettoyer la veille pour l'emmener sur un salon le lendemain"affirme David Désassure. Les vaches et les taureaux sont isolés du troupeaux pour être "bichonnés" et ils sont nourris avec une alimentation plus riche. Les conséquences économiques de l'annulation du salon sont inévitables."On est doublement impacté : au niveau des frais engagés et au niveau des répercussions commerciales même si elles ne sont pas immédiates"_ estime l'éleveur car ce type d'événements permet de nouer des contacts professionnels. 

L'année dernière, David Désassure avait vendu une vache plus de 9300 euros aux enchères pour ses qualités bouchères et pour faire la promotion de la viande limousine au Salon de l'agriculture. 

Nouveau coup dur après une série d'annulations

Cette annulation n'est pas vraiment surprenante pour l'éleveur qui l'anticipait depuis plusieurs mois. Cette année, de nombreux salons agricoles ont été annulés. "Cet été les concours départementaux et interdépartementaux  ont été annulés. Le nationale Limousin devait avoir lieu cette année et Versailles c'est la suite logique malheureusement". Bien qu'il ait ralenti la préparation de ses animaux de concours, il espère quand même pouvoir les présenter à d'éventuelles compétitions au cours du printemps ou de l'été prochain. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess