Agriculture – Pêche

Sortie champignons : appel à la prudence des experts en mycologie

Par Juliette Bergé, France Bleu Périgord et France Bleu lundi 28 septembre 2015 à 11:43

Daniel Lacombe, président de la société mycologique analyse les espèces
Daniel Lacombe, président de la société mycologique analyse les espèces © Radio France - Juliette Bergé

La saison des champignons bat son plein. Le long des sentiers boisés de Dordogne, on trouve des girolles mais aussi quelques cèpes. Il ne faut pas se tromper. Certains privilégient les sorties avec un expert en mycologie, comme celle de dimanche à Piégut-Pluviers, dans le Périgord Vert.

Le rendez-vous était donné sur le parking de la salle des fêtes de Piégut-Pluviers. Une trentaine d'amateurs de champignons ont enfilé leurs bottes pour partir en promenade dans le bois de la commune en compagnie de Daniel Lacombe, le président de la société mycologique du Périgord. Certains comme Ginette avait même tout prévu. Dans le fond de son panier, elle avait disposé des feuilles de fougère ."Pour mieux les conserver au frais" explique Ginette, toute heureuse d'avoir trouvé une coulemelle.

Il faut se méfier de la beauté et de la bonne odeur d'un champignon 

Parmi les cueilleurs, beaucoup avouent leur manque de connaissances pour différencier les champignons comestibles des champignons toxiques. "Je sais reconnaître les plus connus comme les girolles mais j'avoue qu'il y a tellement d'espèces... Il faut faire attention" confie Patricia. Dans le groupe de promeneurs,  les questions fusent. "Daniel, tu peux me dire ce que c'est comme espèce ?" demande l'un d'eux. "On peut le cuisiner celui-ci ? " renchérit un autre. Tous montrent le fruit de leur récolte à Daniel Lacombe. L'expert les rassure et en profite même pour donner des petits conseils culinaires : "celui-ci se consomme très jeune, en salade, c'est excellent"

Ce panier va être analysé par l'expert en mycologie - Radio France
Ce panier va être analysé par l'expert en mycologie © Radio France - Juliette Bergé

Le guide de la promenade en profite aussi pour inviter les cueilleurs à se méfier. Chaque année, des cas d'intoxications aux champignons sont à déplorer. Surtout que les toxiques ressemblent parfois beaucoup aux comestibles. " Seule la connaissance permet de repérer les espèces. Certains sentent très bon et ont une belle allure, de jolies couleurs mais sont dangereux pour la santé. Il ne faut donc pas se fier à la beauté ou à l'odeur d'un champignon et toujours le faire analyser si l'on a un doute" rappelle Daniel Lacombe. En Dordogne, sur 2.700 espèces recensées, seules 200 sont comestibles. 

Ecoutez le reportage de Juliette Bergé à la cueillette de champignons. 

Le reportage de Juliette Bergé à la sortie champignons