Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Après la canicule, la grande incertitude des vendanges dans l'Hérault

-
Par , France Bleu Hérault

Les viticulteurs de l'Hérault s'apprêtent à vivre leurs premières vendanges après l'épisode de canicule qui a brûlé une partie des pieds de vignes du département en juin. L'occasion pour eux de faire un premier bilan sur les pertes réelles provoquées par la chaleur, probablement sous-estimées.

Les professionnels prévoient une baisse des récoles de 20% à cause de la canicule de juin 2019
Les professionnels prévoient une baisse des récoles de 20% à cause de la canicule de juin 2019 © Radio France - Elena Louazon

Hérault, France

Les récoltes de raisin pourraient connaître une baisse de 20% cette année dans l'Hérault. A quelques jours du début des vendanges, les professionnels anticipent les conséquences de la vague de canicule qui a touché le département à la fin du mois de juin.

Un état des lieux

950 viticulteurs héraultais ont perdu une partie de leurs vignes, brûlées par le soleil. Des pertes qui varient de 20 à 80% selon les parcelles, pour un total de 10.000 hectares. Les vendanges vont être l'occasion d'un premier vrai bilan, car des raisins qui semblaient avoir été épargnés pourraient avoir été touchés. 

Les viticulteurs craignent de découvrir des grains plus petits que d'habitude au moment des récoltes. "La canicule et la sécheresse ont accentué une perte du poids des baies. L'Institut coopératif du vin estime à 20% la baisse du poids des raisins", se désole Jérôme Despey, le président de la chambre d'agriculture de l'Hérault. 

Sur l'ensemble du territoire, le ministère de l'Agriculture évoque une baisse de la production de 6% à 13% par rapport au millésime 2018. Le bilan pourrait être plus lourd dans l'Hérault

Réapprendre à produire du vin malgré le réchauffement climatique

A partir de la rentrée, la chambre d'agriculture lance un groupe de travail dédié au réchauffement climatique, pour éviter de revivre une canicule aussi dévastatrice dans les vignes. Avec des ingénieurs en agronomie, des économistes et des viticulteurs, ils espèrent réinventer la viticulture. "On n'avait jamais vu des vignes comme brûlées au chalumeau. Nos grand-pères viticulteurs disaient que les vignes étaient résistantes à la sécheresse !", explique Jérôme Despey. 

"On doit donc se poser des questions, il faut qu'on travaille à l'adaptation de notre vignoble à ces phénomènes de sécheresse. On doit développer des techniques pour devenir résistants. Je pense aux cépages résistants, ou à l'irrigation. On doit faire des préconisations sur le mode cultural et l'avenir de l'implantation de ces cultures dans le département de l'Hérault."

Cette année les vendanges doivent débuter à la fin du mois. Depuis plusieurs années, elles avaient lieu vers la mi-août, mais avec la canicule les pieds de vignes ont manqué d'eau et sont arrivés à maturation plus tard

Choix de la station

France Bleu