Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après la vidéo de militants anti-viande dans un élevage mayennais, la FDSEA veut une loi qui protège les exploitations

-
Par , France Bleu Mayenne, France Bleu
Saint-Ouën-des-Vallons

Des militants anti-viande ont réalisé une nouvelle vidéo coup de poing, cette fois, dans un élevage de cochons mayennais. Le syndicat agricole FDSEA 53 dénonce ces intrusions et assure que les exploitations sont bien ouvertes aux consommateurs.

L'association DxE a tourné sa nouvelle vidéo dans un élevage de cochons à Saint-Ouën-des-Vallons, dans l'Est mayennais.
L'association DxE a tourné sa nouvelle vidéo dans un élevage de cochons à Saint-Ouën-des-Vallons, dans l'Est mayennais. © Maxppp - Lo Presti

Vous avez peut-être vu cette vidéo sur les réseaux sociaux ce lundi 27 mai, des militants anti-viande sont entrés, apparemment sans aucun accord, dans un élevage de cochons de l'Est mayennais, à Saint-Ouën-des-Vallons, un élevage Fleury Michon. C'est la deuxième vidéo de ces militants en quelques jours, la semaine dernière, c'était dans un élevage porcin en Bretagne.

Dans cette nouvelle vidéo, ils ont filmé des porcelets morts, laissés sur le sol et au milieu des autres animaux et ils dénoncent une publicité de Fleury Michon qu'ils jugent "mensongère". Dans cette pub, un éleveur invite à venir vérifier ce qu'il se passe dans son exploitation et dans la vidéo, ce même éleveur refuse. 

Une réponse juridique ? 

Florent Renaudier, vice-président du syndicat agricole FDSEA 53 dénonce ces intrusions et il veut que la loi punisse ces intrusions. 

"La définition de violation de domicile est parfaitement encadré sur des lieux privés, une maison, une entreprise. Des lieux clos, grillagés. Nous, on ne peut pas mettre du grillage partout autour des exploitations donc il faut élargir la définition d'un domicile ou d'un lieu d'exploitation pour avoir les mêmes poursuites qu'avec un bien privé", explique Florent Renaudier. 

La courtoisie, c'est de demander quand on peut visiter une exploitation", FDSEA 53

Il assure que les exploitants n'ont rien à cacher, que les consommateurs peuvent venir mais que tout cela se prépare. "Les agriculteurs ne sont pas prêts à l'instant T, on travaille avec des agendas, on a de l'astreinte. La courtoisie, c'est de demander quand on peut visiter une exploitation", précise l'éleveur. La FDSEA 53 prévoit d'organiser une visite d'exploitation pour les citoyens, très prochainement.

Florent Renaudier explique également qu'une visite se prépare pour des raisons sanitaires. Toute personne qui entre dans un élevage doit porter un équipement pour éviter toute contamination. 

La FDSEA 53 appelle ce mardi 28 mai les agriculteurs victimes de ces intrusions à systématiquement porter plainte et elle est prête à se porter partie civile si besoin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess