Agriculture – Pêche

Ardèche : c'est la Fête de l'agriculture, ce dimanche, à Lemps

Par Mélanie Tournadre, France Bleu Drôme-Ardèche dimanche 13 août 2017 à 14:56

C'est la fête à Lemps, ce dimanche, pour les Jeunes Agriculteurs de l'Ardèche.
C'est la fête à Lemps, ce dimanche, pour les Jeunes Agriculteurs de l'Ardèche. © Radio France - Mélanie Tournadre

Le syndicat des Jeunes Agriculteurs (JA) de l'Ardèche organise la Fête de l'agriculture, ce dimanche, dans le petit village de Lemps. L'occasion de discuter de leurs difficultés économiques avec les consommateurs.

C'est la Fête de l'agriculture, ce dimanche à Lemps, au nord de Tournon-sur-Rhône. Une manifestation organisée par les Jeunes Agriculteurs (JA) de l'Ardéche. Une journée festive pour faire découvrir au grand public la beauté mais aussi la difficulté du métier d'agriculteur.

Une journée festive pour susciter des vocations

Une journée festive pour tenter d'attirer des jeunes vers les métiers de l'agriculture.  - Radio France
Une journée festive pour tenter d'attirer des jeunes vers les métiers de l'agriculture. © Radio France - Mélanie Tournadre

Au programme de cette Fête de l'agriculture : la messe du laboureur, le repas du terroir, les jeux en tout genre et la fameuse finale départementale de Labour. Cette journée festive vise à "montrer une bonne image de l'agriculture, une image positive pour susciter des vocations" explique Sylvain Bertrand, le président du syndicats des Jeunes Agriculteurs de l'Ardèche.

"On manque cruellement de nouveaux agriculteurs en Ardèche"

"540 agriculteurs vont arrêter leur activité d'ici cinq ans et il n'y a pas assez d'installations pour contrebalancer" insiste Sylvain Bertrand. "Il faudrait 50 à 60 nouvelles installations d'agriculteurs de plus par an pour pouvoir faire face aux départs". Les JA de l'Ardèche insiste donc, pendant cette journée, sur les aspects positifs de leur métier qui est également une passion. "On est son propre patron, on prend des décisions, on se gère et c'est très intéressant" explique Sylvain Bertrand.

L'occasion de parler de leurs difficultés économiques

Près de 200 personnes ont assisté à la messe du laboureur, ce dimanche matin, à la Fête de l'agriculture à Lemps.  - Radio France
Près de 200 personnes ont assisté à la messe du laboureur, ce dimanche matin, à la Fête de l'agriculture à Lemps. © Radio France - Mélanie Tournadre

Cette Fête de l'agriculture est aussi l'occasion pour les agriculteurs de parler directement aux consommateurs des difficultés économiques qu'ils traversent. "*_On fait 70 heures par semaine pour sortir un SMIC, il faut que les gens en soient conscients et qu'ils consomment des produits locaux_ *" explique Rémi Vernet, producteur de pommes de terre à Lemps.

"S'il n'y a plus d'agriculteur sur le terrain, c'est toute une économie derrière, une économie rurale, qui va s'effondrer".

Sylvain Bertrand rappelle également que l'année est très compliquée économiquement pour les arboriculteurs, en particulier les producteurs d'abricots qui ont du faire face à une très forte concurrence de l'Espagne et de l'Italie, avec des prix des abricots en France historiquement bas. Le gel et la grêle n'ont pas non plus aidé.

Le président des JA de l'Ardèche dénonce également la baisse annoncée par le gouvernement des aides de la PAC, la politique agricole commune. "Stéphane Le Foll nous a promis monts et merveilles, sauf qu'il a oublié que le budget de la PAC est fermé et il manque désormais près de 860 millions d'euros pour clôturer le budget de la PAC 2014-2020" regrette Sylvain Bertrand. "Maintenant les règles changent en cours de route, on nous dit qu'on va baisser nos aides PAC, à cause d'une mauvaise gestion, c'est complètement injuste"