Agriculture – Pêche

Ardèche : les agriculteurs sont en colère

Par Germain Treille, France Bleu Drôme-Ardèche vendredi 29 janvier 2016 à 14:36

100 à 200 paysans devant la Préfecture de l'Ardèche
100 à 200 paysans devant la Préfecture de l'Ardèche © Radio France

100 à 200 paysans ardéchois sont descendus dans les rues de Privas ce vendredi 29 janvier. Ils expliquent ne plus parvenir à vivre correctement de leur travail.

La vie de la cité privadoise s'est arrêtée une grande partie de la mâtinée. La circulation est bloquée. Les voitures venant de l'Escrinet et de la Vallée du Rhône doivent emprunter des routes secondaires pour contourner la manifestation en plein centre-ville, aux abords de la Préfecture. Les agriculteurs sont venus de tout le département, certains avec leurs tracteurs. Opération spectaculaire qui fait écho à ce qui se passe en Bretagne. La manifestation, à l'appel de la FDSEA, réunit entre 100 et 200 personnes. Tout se passe dans le calme. Une délégation est reçue par le Préfet. Les revendications tiennent en quelques mots : des prix décents pour la production, une levée des contraintes administratives et environnementales, un allégement des réglementations européennes.

Plusieurs tracteurs ont bloqué le centre-ville de Privas - Radio France
Plusieurs tracteurs ont bloqué le centre-ville de Privas © Radio France

 

"Ras-le-Foll"

"Pas de pays sans Paysans": c'était l'un des slogans de la manifestation. Les paysans de l'Ardèche tiennent à rappeler aux pouvoirs publics et à la population leur rôle dans l'économie locale, dans le maintien du tissu social dans les coins les plus reculés du département. Leur cible préférée actuellement c'est le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, vivement critiqué, un homme qui, selon eux, ne comprend rien à la paysannerie, à la ruralité française. "Ras-le-Foll", voilà le trait d'humour, trouvé par un agriculteur installé dans la région d'Annonay, qui résume l'état d'esprit de la profession.

Partager sur :