Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Ardèche : les viticulteurs testent de nouveaux outils pour leurs vignes en coteaux

Par

Les vignerons du Nord Ardèche utiliseront-ils bientôt une chenillette 100% électrique pour désherber et s'occuper de leur vignes en coteaux ? Une démonstration de matériel a eu lieu hier à Mauves, devant une trentaine de viticulteurs.

Chenillette électrique en test dans des vignes en pente en Ardèche Chenillette électrique en test dans des vignes en pente en Ardèche
Chenillette électrique en test dans des vignes en pente en Ardèche © Radio France - Nathalie Rodrigues

Les viticulteurs sont attentifs, font tester les chenillettes, l'une électrique, l'autre à moteur thermique, sur différentes parcelles. Sébastien Baillon, chef de culture de la maison Jaboulet, travaille déjà avec des chenillettes : "mais on est en demande de nouveau matériel, parce que c'est un marché de niche. Donc, quand il y a un nouveau fabricant, on est intéressé. Maintenant, il faut voir en situation." 

Publicité
Logo France Bleu
Chenillette électrique en test dans des vignes en pente en Ardèche © Radio France - Nathalie Rodrigues

Les deux chenillettes testées sont fabriquées par la société italienne Ro.da.g. Davide Boanini est là pour faire la démonstration. Il sait qu'il y a des ajustements à faire, des améliorations à apporter sur les chenillettes, notamment sur l'autonomie de la batterie pour l'électrique : "pour l'instant, on est à deux heures et demi/trois heures. C'est pas mal. Mais pour vous vignerons, pour travailler toute une matinée, il faudrait qu'on arrive à 4 heures." La chenillette électrique coûte environ 70 000 euros, quasi 3 fois plus que celle à moteur traditionnel. Et des vignerons sont dubitatifs, parce qu'ils manquent de recul : "ils n'ont pas de matériel électrique qui tourne aujourd'hui sur les exploitations" souligne Pascal, ouvrier, "c'est peut-être l'avenir, mais faut voir...".

Des traitements par drone

La chambre d'agriculture de l'Ardèche cherche des solutions novatrices, plus écologiques pour les vignerons. Avec les outils qui peuvent s'adapter sur les chenillettes, il serait possible de réduire les traitements phytosanitaires. Une expérience est menée aussi pour traiter les vignes en coteaux avec un drone explique Amandine Fauriat, conseillère viticole Côtes du Rhône septentrionales : " l'objectif de l'expérimentation, c'est peut-être pouvoir diminuer la pénibilité du travail des agriculteurs dans les fortes pentes mais aussi améliorer tout ce qui est pulvérisations et donc tendre vers une diminution des produits utilisés." 

Le drone permettrait peut-être de mieux cibler les traitements. Deux petites parcelles ont été traitées par drone en juin à Cornas et Saint-Jean-de-Muzols. D'autres tests seront menés au printemps prochain. L'expérimentation est très encadrée souligne Amandine Fauriat, avec des dossiers validés par les ministères.

Des vendanges qui débuteront en août

Les vendanges démarreront bien le mois prochain en Drôme Ardèche. Dans le Sud, les vignerons ardéchois pensent attaquer la récolte avant le 15 août pour les blancs effervescents, avec une petite semaine d'avance par rapport à l'an dernier. Au Nord, les vendanges démarreront plutôt la dernière semaine d'août. Les viticulteurs espèrent un peu de pluie, mais croisent les doigts pour échapper aux orages de grêle. Ils ont déjà fait des dégâts à Laurac-en-Vivarais, Lussas et Orgnac dans le Sud Ardèche.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu