Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Agriculture : la moisson 2019 n'a pas été bonne en Auvergne

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

L'association Générale des Producteurs de Blé a fait ce mardi le bilan de la moisson 2019. Elle a été très bonne dans toute la France, à une exception près: l'Auvergne.

La plaine de la Limagne
La plaine de la Limagne © Radio France - Emmanuel Moreau

Auvergne, France

38 millions de tonnes de blés ont été récoltés cette année en France, il s'agit de la 2e meilleure récolte historique selon l'Association Générale des Producteurs de Blé et autres céréales. La sécheresse estivale n'a que très peu impacté les cultures, sauf en Auvergne. La région est touchée par une sécheresse qui dure. Par exemple à Sardon, en plein cœur de la Limagne, il n'est tombé que 250 millimètres d'eau depuis le mois d'août dernier, contre une moyenne de 600 millimètres sur un an.

En plus de la sécheresse, il y a eu aussi du gel au mois de mai, de la grêle qui a touché des parcelles, empêchant les blés de bien démarrer. La nature n'a pas été très généreuse avec les producteurs, les rendements sont donc très faibles, notamment pour une région céréalière comme la Limagne. 

Cette année la récolte tourne autour de 30 à 45 quintaux par hectare selon les endroits et selon si les parcelles sont irriguées ou non. C'est environ 40% de moins qu'une année normale où la récolte peut atteindre 65 quintaux. En France, le rendement moyen cette année est de 77 quintaux par hectare. Heureusement, les moissons ont pu se faire dans de bonnes conditions, sans trop d'orages. Et la qualité est bien présente grâce à la richesse de la terre de Limagne.

Une mauvaise récolte qui pose la question de la réserve en eau, une problématique qui jusqu'à présent épargnait l'Auvergne. 2019 pourrait bien ne pas être qu'une année exceptionnelle mais risque de ressembler à ce que les agriculteurs devraient connaître dans les années à venir en raison du réchauffement climatique. Des projets de stockage de l'eau pourraient permettre aux agriculteurs de se prémunir face au risque de pénurie. Une question qui risque de très vite venir sur le devant de la scène

Choix de la station

France Bleu