Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Avec la pluie, les jardins familiaux de Tours retrouvent de l'affluence

-
Par , France Bleu Touraine

L'épisode de sécheresse derrière nous, tous à nos pelles, binettes et grelinettes. Avec la pluie qui tombe depuis une semaine, c'est le moment de planter. Dans les jardins familiaux de Tours, les loueurs de parcelles profitent de ce week-end prolongé pour faire pousser leurs fruits et légumes.

Gérard vient à peine de bêcher sa terre et il plante des oignons rouges.
Gérard vient à peine de bêcher sa terre et il plante des oignons rouges. © Radio France - Adrien Bossard

Chaque jour, Béatrice se rend sur sa petite parcelle au jardin de la Bergeonnerie, près de la faculté des Deux-Lions de Tours. "C'est vraiment mon espace plaisir. Pour moi, c'est comme une sorte de méditation." La Tourangelle à la retraite occupe l'emplacement C62 depuis une dizaine d'années, où elle plante toute sortes de fruits et légumes. "Des tomates, des salades, des fèves, des petits pois, des haricots... C'est génial de pouvoir manger ce qu'on a récolté." 

Mais cette année, elle a un peu de retard. "Au début, c'était trop sec pour travailler la terre. Quand il a commencé à pleuvoir, j'étais contente mais là c'est un peu trop ! Il faudrait une petite accalmie car sinon je serai vraiment à la bourre, sans mauvais jeu de mots (rires)." Ses fraises sont encore en fleurs, alors que l'an dernier, elle en avait déjà mangé. "Les toutes premières, je les avais ramassées le 14 mai, je m'en rappelle. Elles n'étaient pas très sucrées mais au moins, il y en avait. Là, je n'ai rien."

Je viens tout juste de bêcher, avant je ne pouvais pas, c'était trop dur

Chaque emplacement fait une centaine de mètres carrés.
Chaque emplacement fait une centaine de mètres carrés. © Radio France - Adrien Bossard

Les sols ne sont, en réalité, cultivables que depuis une dizaine de jours. Il est tombé 40 à 60 millimètres d'eau en Touraine, selon les endroits, soit autant que lors des deux derniers mois. Pour Gérard, c'est donc enfin le moment de se mettre à son jardin. "Je plante des oignons rouges car il a bien plu, la terre est bien humide, et ils vont prendre tout de suite. Je viens tout juste de bêcher, avant je ne pouvais pas, c'était trop dur. Maintenant, il faut qu'il fasse beau !"

C'est en effet le soleil qui permettra aux légumes de pousser. Avec la nouvelle semaine de pluie qui s'annonce, ça part mal. Mais pas de quoi miner le moral de Jean-Paul, un peu plus loin. "Ce n'est pas grave, j'ai tout ce qu'il faut pour m'occuper. Je ferai des barbecues et j'irai discuter avec les copains !"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess