Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Fusillade dans les rues de Strasbourg : l'hypercentre bouclé par la police.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait

Agriculture – Pêche

Avec la pluie, les stocks de fourrage des éleveurs berrichons sont au plus bas

vendredi 13 avril 2018 à 18:51 Par Sarah Tuchscherer, France Bleu Berry

C'est l'une des conséquences indirectes des mois de pluie que le Berry vient de connaître : les éleveurs craignent de manquer de fourrage pour leurs bêtes.

Dans cette étable, une cinquantaine de vaches qui, en principe au printemps, pâturent à l'air libre
Dans cette étable, une cinquantaine de vaches qui, en principe au printemps, pâturent à l'air libre © Radio France - Sarah Tuchscherer

Chasseneuil, France

Chez Jean-Paul Girault, l'étable est à quelques dizaines de mètres seulement de la prairie. Mais ces quelques mètres changent tout. D'habitude, à cette époque-là de l'année, le troupeau de charolaises de cet éleveur installé à Chasseneuil, dans l'Indre, est dehors, à l'air libre, se nourrissant d'herbe grasse. Cette fois, les terrains sont détrempés et les bêtes restent à l'abri : « On a réussi à sortir un groupe de génisses, malheureusement la pluie est revenue et la parcelle dans laquelle elles sont est complètement piétinée. L’herbe est gaspillée. La repousse sera mauvaise ». 

Ce hangar de stockage, plein début août, est désormais quasiment vide - Radio France
Ce hangar de stockage, plein début août, est désormais quasiment vide © Radio France - Sarah Tuchscherer

Douze jours de stock

Le problème, c'est qu'à l'étable, les vaches mangent le fourrage récolté l'été dernier. Or, la récolte a été faible en quantité et les réserves commencent à manquer. Sous son hangar de stockage, Jean-Paul constate, dépité : « On a presque tout vidé. Là, il reste douze jours d’alimentation. Si d’ici là, je n’ai pas pu mettre mon troupeau à l’herbe, il faudra trouver une solution ». Entraide entre agriculteurs ou achat de fourrage ailleurs, Jean-Paul ne laissera évidemment pas ses animaux manquer de nourriture. Mais il n'est pas le seul à être dans cette situation et compte tenu de l'état de la trésorerie de la plupart des exploitations, il préférerait que la météo s'améliore plutôt que d'avoir à faire face à une charge supplémentaire. 

La période du pâturage est importante pour les éleveurs, car après l'hiver, elle permet aux vaches de se refaire une santé, ou plus exactement de « refaire de la viande ».

Les prairies de Jean-Paul étant détrempées, impossible d'y mettre les vaches - Radio France
Les prairies de Jean-Paul étant détrempées, impossible d'y mettre les vaches © Radio France - Sarah Tuchscherer