Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Béarn : huit brebis tuées, l'attaque attribuée au loup hybride

-
Par , , France Bleu Béarn, France Bleu

Les éleveurs du groupement pastoral de Bruges comptent huit brebis tuées et dix blessées après une attaque qui a eu lieu dimanche. Selon eux, la responsabilité du loup hybride ne fait aucun doute.

Dix brebis ont été blessées, huit sont mortes et deux autres toujours disparues après une attaque attribuée au loup hybride.
Dix brebis ont été blessées, huit sont mortes et deux autres toujours disparues après une attaque attribuée au loup hybride. - DR

Bruges-Capbis-Mifaget, France

Les éleveurs de la vallée de l'Ouzom de nouveau victimes de prédations sur leurs brebis. Le loup hybride pourrait être une fois de plus le responsable. Cela ne fait aucun doute pour les éleveurs.

"Ce sont les mêmes empreintes qu'à Lys il y a six mois. L'année dernière il y a eu 350 brebis mortes et tout le monde s'en fout", déplore Jean-Louis Birou, éleveur et membre du groupe pastoral. Les éleveurs comptent huit brebis mortes, dix blessées et deux disparues, après une attaque ce dimanche. 

"C'est la fin de l'élevage extensif"

"C'est l'enfer, on est obligé de descendre toutes les brebis. C'est ingérable, explique Jean-Louis Birou. C'est la fin de l'élevage extensif."

Les éleveurs du groupement pastoral de Bruges sont résignés. "Les services de l'Etat sont absents. Les gardes viennent constater, mais ils ne s'attaquent pas du tout à la cause." Jean-Louis Birou explique que 30 plaintes ont été déposées, aujourd'hui la confiance est rompue selon lui. "On a interpellé Emmanuel Macron l'autre jour, qu'est-ce qu'il faut faire de plus ?

L'emprunte relevé par les éleveurs ne laisse pas de doute sur la culpabilité du loup hybride. - Aucun(e)
L'emprunte relevé par les éleveurs ne laisse pas de doute sur la culpabilité du loup hybride. - DR

Les éleveurs avaient profité de la visite du président de la République sur le Tour de France pour le rencontrer à Arthez-d'Asson. Emmanuel Macron a promis aux éleveurs qu'ils seraient reçus à Paris  pour une entrevue officielle.

Choix de la station

France Bleu