Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cerise d'Itxassou : objectif AOP

-
Par , France Bleu Pays Basque

L'association des producteurs a décidé d'élargir le périmètre de production de la fameuse cerise. Elle a entamé un travail de recherche de cerisiers dans d'autres villages. En ligne de mire : l'obtention d'une AOP, appellation d'origine contrôlée.

A Itxassou, la belxa bientôt prête à être récoltée
A Itxassou, la belxa bientôt prête à être récoltée © Radio France - Andde Irosbehere

C'est un travail de longue haleine entamé depuis plusieurs années par les producteurs-fermiers d'Itxassou. A l'instar du piment d'Espelette, ils souhaiteraient que la cerise bénéficie aussi d'une AOP, une appellation d'origine protégée ...  Mais pour cela, il faut déterminer une zone, explique Maryse Cachenaut, présidente de l'association Xapata :

"Au départ, on était parti sur Itxassou et les villages environnants : Bidarray, Cambo, Mendionde... Mais quand on va vers l'Intérieur du Pays basque, on trouve aussi des cerisiers et des variétés locales. Alors après tout, pourquoi pas élargir ? Il y a quand même une difficulté à développer la production."

Maryse Cachenaut, présidente de l'association Xapata

A la recherche de cerisiers jusqu'à... Lantabat

Par l'intermédiaire d'Euskal Herriko Laborantza Ganbara, l'association Xapata a ainsi recruté un stagiaire, qui, pendant 6 mois, effectue un travail de recherche de cerisiers dans une zone qui va jusqu'à Lantabat, Saint-Jean-Pied-de-Port, ou Saint-Etienne-de-Baigorry. "On a souvent des cerisiers là où on avait des vignes avant."

Une fois ce travail terminé, l'association souhaiterait formuler une demande de reconnaissance de l'AOP. "Je ne sais si il y aura un jour des exploitants qui vivront que de la cerise", indique Maryse Cachenaut. "Mais je crois que cela peut être un bon complément de l'élevage. Les brebis qui pâturent sous les cerisiers, c'est tout-à-fait cohérent. Et puis, on manque de fruits au Pays basque."

Si vous pensez avoir un vieux cerisier avec une variété locale dans votre jardin ou votre ferme, vous pouvez contacter l'association Xapata ou bien Euskal Herriko Laborantza Ganbara.

La récolte 2019 plutôt mitigée

Concernant la récolte de cette année, elle est plutôt mitigée pour la variété "pelua". En cause, un gros coup de vent qu'on subi les cerisiers le 24 avril dernier. Mais la saison n'est pas encore terminée : les producteurs doivent ramasser deux autres variétés locales : la "xapata" à la peau rose-orangée et la chair claire, et la "belxa", la cerise noire.

Fêtée chaque année traditionnellement le 1er dimanche du mois de juin, la cerise d'Itxassou est produite et/où transformée par une trentaine de fermes, principalement à Itxassou. Dans le village, la production annuelle s'élève en moyenne à 12 tonnes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess