Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Bilan des orages de grêle dans le bordelais : 7.100 hectares impactés, le préfet sur le terrain ce mardi

lundi 28 mai 2018 à 19:22 Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde

Les professionnels du secteur ont fait leurs comptes ce lundi après-midi à la fédération des Grands Vins de Bordeaux. L'épisode de grêle de ce samedi 26 mai a touché 7.100 hectares de vignes, dont 3.400 sont détruites à plus de 80 %.

Les conséquences de la grêle dans le vignoble bordelais le samedi 26 mai 2018
Les conséquences de la grêle dans le vignoble bordelais le samedi 26 mai 2018 © Maxppp - maxppp

Bordeaux, France

Le préfet de la Gironde va se rendre au chevet des viticulteurs sinistrés. Didier Lallement sera d'abord dans le Médoc ce mardi matin avant de poursuivre sa route du côté de Teuillac dans les Côtes de Bourg puis Marcillac dans le Blayais. Ce lundi à la fédération des Grands Vins de Bordeaux les viticulteurs ont fait le compte des parcelles endommagées et détruites. Bilan définitif : 7.100 hectares impactés, dont 3.400 détruites à plus de 80 %.

Dans le détail c'est le secteur du Blayais / Bourgeais qui est le plus touché avec 5.500 hectares de vignes endommagées. 1.200 hectares également dans le Médoc et 400 dans l'Entre-deux-Mers. Soit une surface totale qui représente environ 5 % du vignoble bordelais. 

Un coup dur mais pas une catastrophe

Pour les viticulteurs touchés c'est évidement un coup dur mais selon les propres mots des professionnels ce n'est pas une catastrophe. Il faut se rappeler qu'en août 2013 la grêle avait endommagée 22.000 hectares de vignes en Gironde, soit trois fois plus que samedi dernier. 

Les viticulteurs sinistrés vont tout de même avoir besoin d'un coup de main. Hier après midi, à la fédération des Grands Vins de Bordeaux les professionnels ont également évoqué plusieurs mesures d'aides : reports d'échéances du MSA, allègement des taxes foncières non bâties ... les professionnels demandent également à l'Etat de se porter caution pour soutenir les viticulteurs auprès des banques.

Bernard Farges, président de l'appellation Bordeaux et Bordeaux Sup