Agriculture – Pêche

Blaye au Comptoir célèbre sa dixième édition bordelaise

Par Yves Maugue, France Bleu Gironde jeudi 2 février 2017 à 17:06

Nathalie Feydieu fait découvrir "Le Taillou" au restaurant "Le Noailles" sur les allées de Tourny.
Nathalie Feydieu fait découvrir "Le Taillou" au restaurant "Le Noailles" sur les allées de Tourny. © Radio France - Yves Maugue

Pendant deux jours, jusqu'à ce vendredi soir, 50 viticulteurs des Blaye-Côtes de Bordeaux vous attendent dans 50 restaurants, bars à vins et cavistes bordelais. L'opération "Blaye au Comptoir" offre à l'appellation une belle vitrine.

L'opération "Blaye au Comptoir a vu le jour il y a vingt ans à Paris. Elle se perpétue depuis chaque année. En 2008, le syndicat viticole Blaye-Côtes de Bordeaux a lancé le même concept à Bordeaux, partant du constat que peu de restaurateurs mettaient alors des vins de Blaye sur leur carte. "Cette opération apporte une image à notre appellation, explique son président Franck Jullion. C'est aussi l'occasion pour nos viticulteurs d'aller au contact des consommateurs. Et bien sûr s'installer dans un restaurant en espérant à l'avenir y être référencé". Et il n'est pas forcément simple d'être prophète en son pays. "Paradoxalement nous sommes très bien référencés à Paris et sur le quart nord-ouest de la France, poursuit Franck Jullion. Il nous faut encore renforcer les liens avec les restaurateurs bordelais".

Un bon rapport qualité-prix-plaisir

Nathalie Feydieu est donc installée dans la salle du Noailles, célèbre adresse des allées de Tourny. La viticultrice produit avec son frère un vin baptisé "Le Taillou" sur 16 hectares à Saint-Androny, au nord de Blaye. Le principe est simple. "A chaque fois qu'un client arrive, on lui offre un verre de vin, raconte Nathalie Feydieu. Les clients sont contents et acceptent tous. Sauf ceux qui ne boivent jamais de vin. Et un monsieur qui a commandé une demi-bouteille de Château Yquem !". Là c'est sûr, difficile de lutter car les vins de Blaye, c'est surtout un rapport qualité prix avec des bouteilles entre 5 et 10 euros. "Les gens goûtent et se rendent compte que nos vins sont très faciles à boire, tout rond, tout fruité Et on met en avant notre principal atout, le rapport qualité-prix- plaisir".

Nathalie Feydieu : "Il faut qu'on parle de nous"

Bientôt à Bruxelles

Les vins de Blaye se portent plutôt bien. Les 30 millions de bouteilles produites sont écoulées chaque année. Le prix moyen en grande distribution a augmenté, passant de 3,55 euros en moyenne en 2011 à 4,8 euros cette année. Seul bémol, l'export ne représente que 14% des ventes (contre 30% pour l'ensemble des vins de Bordeaux), ce qui fragilise l'appellation très dépendante du marché national. C'est notamment pour cela que Blaye au Comptoir va s'exporter au mois de juin prochain à Bruxelles. L'opération devait débuter là-bas l'an passé mais a été reportée après les attentats.