Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Brexit, glyphosate ou sangliers, les incertitudes des agriculteurs de la FDSEA réunis à Nancy

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Drôle d’ambiance au congrès de la FNSEA réuni à Nancy cette semaine. Le ministre de l’agriculture a tenté de rassurer la profession qui a de vraies inquiétudes sur les conséquences du Brexit, l’interdiction du glyphosate, les sangliers belges infectés ou sur les aléas du dérèglement climatique.

Christiane Lambert, qui dirige le premier syndicat agricole français, ne cache pas les inquiétudes de la profession.
Christiane Lambert, qui dirige le premier syndicat agricole français, ne cache pas les inquiétudes de la profession. © Radio France - Thierry COLIN

Nancy, France

Le ministre de l'Agriculture est venu clôturer le 73ème congrès de la FNSEA réuni cette semaine à Nancy. Didier Guillaume a tenté de rassurer la profession ; des paysans syndiqués qui ont des inquiétudes sur les conséquences du Brexit sur les exportations mais ce n’est pas le seul sujet d’actualité.

Parmi les dossiers anxiogènes, l’interdiction du glyphosate d’ici trois ans, la réforme des retraites agricoles ou encore la menace de la peste porcine africaine qui touche des sangliers en Belgique. Une maladie contagieuse du sanglier au cochon  - mais pas à l'homme - qui est une «épée de Damoclès» que les éleveurs de porc surveillent.  

Troisième zone blanche en Meurthe-et-Moselle

Pour le ministre de l'Agriculture, "le bilan est positif, la France reste indemne et nous avons fait une clôture et un vide sanitaire et cela se poursuit en Meurthe-et-Moselle" avec l'annonce de la création d’une troisième zone blanche en Meurthe-et-Moselle, de manière préventive, face à la peste porcine africaine. Le ministère de l'Agriculture rappelle que "la menace de la peste porcine africaine reste réelle. Les cas de peste porcine africaine sont à quelques kilomètres de la frontière".

Soyons sérieux ! Le vert, c’est plus cher.

Autre sujet d’inquiétude : les conséquences du dérèglement climatique et certains agriculteurs demandent à pouvoir faire davantage de réserves d’eau mais cela reste un point de désaccord avec le gouvernement.

Je suis très opposé à la TVA à 0% sur le bio.

Et parmi les annonces en tribune du ministre de l’Agriculture, le rejet de l'idée d'une TVA à 0% sur le bio, une proposition du distributeur Michel-Edouard Leclerc pour rendre ces aliments sans pesticide ni conservateur "plus accessibles". Une idée de baisse des taxes rejetée par Didier Guillaume pour qui "c'est une hérésie fiscale et une hérésie sociale. Je suis très opposé à la TVA à 0% sur le bio".

La présidente de la FNSEA a la même réaction hostile : "Qui peut croire Michel-Edouard Leclerc ? On sait très bien qu’il va mettre l’argent dans sa poche. Maintenant il faut payer les consommateurs pour qu’ils mangent bio, supplier les gens de mangent bio ? Soyons sérieux ! Le vert, c’est plus cher. Les Français veulent du local, manger a un prix. On ne peut pas se nourrir toujours mieux pour toujours moins cher" martèle Christiane Lambert, qui dirige le premier syndicat agricole français depuis deux ans.

Choix de la station

France Bleu