Agriculture – Pêche

C'est la fête de l'agriculture à Lalande

Par Élisa Brinai, France Bleu Auxerre dimanche 28 août 2016 à 13:50

Samedi, la canicule a dissuadé les visiteurs de début d'après-midi à la fête de l'agriculture.
Samedi, la canicule a dissuadé les visiteurs de début d'après-midi à la fête de l'agriculture. © Radio France - Soizic Bour

Près de 5000 personnes sont attendues pour la fête de l’agriculture à Lalande, près de Toucy, ce week-end. Labyrinthe de maïs et concours de labour sont au programme. Mais les Jeunes Agriculteurs, qui organisent l'évènement, ont du mal profiter de la fête, étant donné le contexte de crise actuel.

La fête de l’agriculture à Lalande est  placée sous le signe des jeux et de la détente, avec beaucoup d'animations: un labyrinthe de maïs, du parage de vaches ou encore des démonstrations de moissonneuses batteuses et d'anciens matériels agricoles… Toutefois l'ombre  de la crise qui plane sur le monde agricole n’est jamais loin. Les agriculteurs y pensent,  surtout depuis le début de la semaine avec la manifestation des éleveurs laitiers à Laval en Mayenne .

Tout est pret pour faire la fête, faut-il encore que le moral y soit. - Radio France
Tout est pret pour faire la fête, faut-il encore que le moral y soit. © Radio France - Soizic Bour

Les visiteurs ont voulu montrer qu’ils étaient là pour soutenir les exploitants agricoles et l’agriculture en elle-même. « Sans eux, on ne vit plus », explique Robert, qui s’occupe des tracteurs. Une opinion que partage Josette, qui est « à 100 % avec eux ».

L'ombre de la crise

C'est une belle marque de solidarité et de soutien, même si les agriculteurs sont assez désabusés. Sébastien est éleveur laitier et estime qu’aujourd’hui  le lait est moins cher que l’eau.

On a vraiment du mal à voir la lumière au bout du tunnel et même si on est jeune, on aimerait simplement être payé pour ce que l’on produit , Sébastien, éleveur laitier

Sébastien, éleveur laitier, raconte les dures conditions du métier et la paie qui ne suit pas.

Même les étudiants et apprentis, qui ne sont pas encore entrés dans le métier, sont découragés malgré leur passion.

Je sais que j'aime ça, mais de là à faire ce métier et ne pas gagner ma vie, peut-être pas quand même",  Cyprien, étudiant en BTS agronomie

Les doutes de Cyprien: devenir, ou pas, agriculteur

Malgré tout, la fête sous le soleil

La fête a quand même permis aux agriculteurs d’oublier un peu la situation dans laquelle ils sont en ce moment. Les enfants ont pu profiter des activités comme le loto-bouse ou les courses de tracteurs à pédales. Les parents et visiteurs n’étaient pas en reste avec les démonstrations de moissonneuses batteuses et d’engins agricoles anciens.

Ecoutez le reportage complet de Soizic Bour

Partager sur :