Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

"C'est un gros soulagement" : le Conseil d'Etat valide l'AOC vins de Corrèze et l'appellation "vin de paille"

-
Par , France Bleu Limousin

Les viticulteurs corréziens sont soulagés. Ce jeudi, le Conseil d'Etat vient de rejeter la requête formulée par la Société de viticulture du Jura. Cela signifie concrètement que les producteurs peuvent utiliser l'appellation "vin de paille" et que l'AOC vins de Corrèze est validée.

Les vignerons de Corrèze gardent leur AOC (photo d'illustration)
Les vignerons de Corrèze gardent leur AOC (photo d'illustration) © Maxppp -

Brive-la-Gaillarde, France

Après plus de cinq ans de bataille judiciaire, une très bonne nouvelle vient de parvenir, ce jeudi, aux producteurs de vin en Corrèze. En effet, le Conseil d'Etat rejette la requête de la Société de viticulture du Jura. Soucieux de garder le monopole de la mention "vin de paille" car principaux producteurs de ce vin liquoreux, les Jurassiens avaient réussi à faire interdire, en 2014, la mention "vin paillé" utilisée en Corrèze où une quinzaine de viticulteurs en produisent dans le sud du département. L'obtention de l'AOC vins de Corrèze, en octobre 2017, a changé la donne et permis à ces mêmes producteurs corréziens de produire du vin de paille, comme c'est aussi le cas dans la Drôme du côté de Tain l'Hermitage. Ce qu'a contesté, une nouvelle fois, la Société de viticulture du Jura devant le Conseil d'Etat. Il a donc, ce jeudi, débouté cette requête. Cela signifie concrètement que les producteurs peuvent utiliser l'appellation "vin de paille" et que l'AOC vins de Corrèze est validée.

"Le travail a été fait consciencieusement" en dépit d'un rapport au vitriol du rapporteur public

" C'est un gros soulagement " savoure Jean Mage, président de la fédération des vins de Corrèze et lui-même producteur de vin de paille à Queyssac-les-Vignes. " Le Conseil d'Etat dit qu'aucune virgule n'est changée depuis 2017 et l'obtention de notre AOC. _Il valide en bloc notre AOC_, cela veut dire que le travail a été fait consciencieusement ". Et pourtant, la partie était loin d'être gagnée à en croire Jean Mage après la récente audience qui s'est tenue. " Il y a eu un rapport tout à fait défavorable du rapporteur public, on ne pensait pas s'en sortir la semaine dernière. On en est sorti complètement démoralisé. Il nous avait mis plus bas que terre et détruit tout ce qu'on avait fait. Heureusement, il n'a pas été suivi. Et c'est une chose très rare car, le Conseil d'Etat suit le rapporteur public dans 95% des cas. Là, il ne l'a pas fait ". Dans le cas contraire, c'est toute l'AOC vins de Corrèze qui était annulée. Désormais, sauf nouveau rebondissement, l'avenir se dégage pour les viticulteurs de Corrèze. Notamment pour les producteurs du vin de paille et leur production annuelle d'environ 45.000 bouteilles. Pour la première fois en 2020, car ce type de vin est élevé pendant trois ans, ils pourront apposer sur leurs bouteilles "vin de paille AOC de Corrèze".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu