Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Canicule : "On a perdu mille litres de lait en trois jours", raconte un éleveur de la Loire

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire, France Bleu

La canicule affaiblit aussi les animaux. Dans le Roannais, les vaches laitières se nourrissent beaucoup moins réduisant ainsi fortement leur production.

Des vaches laitières (illustration)
Des vaches laitières (illustration) © Maxppp - Thierry GACHON

Saint-Romain-la-Motte, France

Il n'y a pas que les humains qui souffrent de la chaleur, les animaux aussi. Dans le Roannais, à Saint-Romain-la-Motte, un éleveur de vaches laitières raconte avoir perdu mille litres de lait en à peine trois jours cette semaine.

"Il fait plus de 45 degrés dans la salle de traite" — Michel Poncet

Michel Poncet, du GAEC Du Petit Domaine, raconte la souffrance de ses bêtes : " Il fait plus de 45 degrés dans la salle de traite, les vaches soufflent énormément et la production laitière a très largement chuté. Pour notre exploitation on a perdu mille litres de lait en trois jours". Les 200 vaches de cet éleveur s'alimentent beaucoup moins en ce moment : " Même si on leur donne, elle ne peuvent pas manger [...] elles se remplissent l'intestin avec de l'eau".

"Elles se remplissent l'intestin avec de l'eau" — Michel Poncet

La production d'un lait dit d'été est rendue difficile pour cet exploitant installé avec ses deux fils : "Nos entreprises laitières veulent du lait d'été, parce qu'on sait que le consommateur consomme des produits frais l'été mais je ne sais pas comment on pourra s'adapter à produire ce lait avec des pareilles chaleurs, on a des coûts de production qui deviennent insupportables". Pour nourrir ses bêtes, Michel Poncet a puisé dans ses stocks de fourrage, comme la quasi-totalité des éleveurs du département.

EXPLICATIONS I Michel Poncet explique la souffrance de ses vaches

Choix de la station

France Bleu