Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Canicule : attention aux animaux qui s'échappent des enclos

-
Par , France Bleu Bourgogne

Avec la sécheresse, les animaux d'élevage cherchent à tout prix de l'herbe plus fraîche. Il y a donc un risque qu'ils franchissent les barrières et se retrouvent à divaguer sur les routes. Les autorités de Saône-et-Loire lancent un appel à la vigilance.

Un panneau signalant le passage de bovin à Gissey-sous-Flavigny (Côte-d'Or). /Photo d'illustration.
Un panneau signalant le passage de bovin à Gissey-sous-Flavigny (Côte-d'Or). /Photo d'illustration. © Radio France - Philippe Paupert

La canicule a parfois des effets inattendus. Cet été, la sécheresse dans les champs risque en effet de multiplier les divagations d'animaux d'élevage. Concrètement : vous avez davantage de risque de croiser une vache au milieu de la route

"Les prairies sont très jaunes... l'herbe est de très mauvaise qualité", explique Christian Bajard, président de la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles de Saône-et-Loire (FDSEA). "Malgré les efforts des éleveurs pour apporter de l'eau et du fourrage, les animaux peuvent se mettre à brouter les feuilles des haies".

Déjà fragilisées par la sécheresse, ces clôtures naturelles représentent alors des obstacles de moins en moins solides. Il n'est pas improbable que des animaux se mettent à les franchir et se retrouvent en liberté. D'autant plus que les fossés avoisinants sont généralement bien plus verts. 

Pour l'instant, en Côte-d'Or, la gendarmerie se veut rassurante : elle ne compte "pas plus de cas que d'habitude". Mais les autorités de Saône-et-Loire lance un appel à la vigilance, et rappellent quelques conseils pratiques.

Un appel à la vigilance 

Pour prévenir tout accident, la gendarmerie en appellent à la responsabilité des éleveurs, des conducteurs et des promeneurs. 

"Nous demandons aux automobilistes de redoubler de vigilance, de jour comme de nuit", explique dans un communiqué le groupement de gendarmerie de Saône-et-Loire et les agriculteurs locaux. "Nous invitons chacun et chacune d'entre vous à signaler la présence d'animaux sur la route. _Il faut avertir la ferme la plus proche, dans la mesure du possible, et,composer le 17_".