Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Canicule : la crainte du feu de récolte pour les agriculteurs de Meurthe-et-Moselle

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Pas un jour sans incendie pour les agriculteurs de Meurthe-et-Moselle et des Vosges avec la sécheresse associée aux fortes chaleurs. Si des précautions sont prises, le risque de perdre des hectares de production reste présent.

Feu de récolte à Aboncourt en Moselle
Feu de récolte à Aboncourt en Moselle © Maxppp - Pierre HECKLER

Meurthe-et-Moselle, France

C'est l'une des activités récurrentes des pompiers lorrains depuis quelques semaines : les soldats du feu sont régulièrement appelés pour des feux de végétaux que ce soit de la broussaille ou des terrains agricoles. Selon le décompte des pompiers de Meurthe-et-Moselle, il y a eu 145 interventions pour des feux de végétaux jusque là contre 82 l'an dernier à la même époque. Sont comptés dans ce chiffre les feux agricoles mais aussi les mégots jetés par les fenêtres de voitures par exemple.

Les machines en surchauffe

En cause, la sécheresse, les températures caniculaires en pleine période des moissons. Il ne suffit pas de beaucoup plus pour déclencher un incendie explique Laurent Rouyer, président de la chambre d'agriculture de Meurthe-et-Moselle, également pompier volontaire : 

"Beaucoup de surchauffes, de moteurs ou de frictions entre des éléments métalliques qui peuvent provoquer une petite étincelle. Ca suffit pour déclencher un incendie."

Des incendies difficiles à maîtriser rapidement, l'extincteur présent à bord des machines agricoles est rarement suffisant et les barrières naturelles que sont les pelouses, les haies ou les chemins sont également sèches. 

Le matin et le soir quand c'est possible

Alors les agriculteurs s'adaptent en moissonnant plutôt le matin et en soirée car en journée, c'est très risqué, même avec du matériel moderne explique Laurent Rouyer : 

"De midi à 19 heures, c'est une vraie angoisse de travailler avec nos machines et il faut une vraie vigilance au quotidien."

La maintenance du matériel est importante. Les agriculteurs sont invités par la chambre à "souffler" les poussières susceptibles de faire monter les engins en température.

Choix de la station

France Bleu