Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Canicule : le ministre de l'Agriculture interdit le transport d'animaux vivants

-
Par , France Bleu

Avec les températures toujours plus élevées qui s'abattent sur le pays, le gouvernement prend plusieurs mesures en plus du plan canicule. Alors que 78 départements français sont en alerte orange, le ministre de l'Agriculture a annoncé que le transport des animaux était interdit quelques jours.

Les vaches d'une exploitation dont l'étable est rafraîchie, en Alsace.
Les vaches d'une exploitation dont l'étable est rafraîchie, en Alsace. © Maxppp - Thierry GACHON

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a interdit pour "quelques jours" le transport des animaux vivants, y compris les animaux exportés, en raison de la météo caniculaire qui touche le territoire français, a-t-il annoncé ce jeudi.

"Le bien-être animal est important, il fallait interdire cela"

"Hier (mercredi), j'ai pris un arrêté pour interdire le transport d'animaux, y compris les animaux à l'export, parce qu'on ne peut pas laisser les animaux dans des camions, dans des trains", a déclaré le ministre sur le plateau de BFMTV. Cette mesure est prise pour "quelques jours": "on verra la semaine prochaine si la canicule baisse", a-t-il poursuivi. "Le bien-être animal est important, il fallait interdire cela", a-t-il conclu.

Les agriculteurs bientôt autoriser à faucher les jachères ? 

Concernant la sécheresse dont sont victimes les éleveurs, le ministre a indiqué réfléchir à "donner l'autorisation à l'ensemble des agriculteurs de faucher les jachères, de leur permettre de faire du stockage de luzerne, du fauchage de foin", pour éviter une flambée des prix du fourrage. "L'année dernière, à cause de cette chaleur terrible, il y a des éleveurs qui n'avaient plus du tout de stocks", a rappelé le ministre. "Il y a eu une spéculation, il a fallu faire venir des ballots d'Espagne et pendant ce temps, il y avait aussi des Français qui en vendaient à l'extérieur en faisant monter les prix, donc il faut prendre des précautions dès maintenant", a-t-il ajouté.

Choix de la station

France Bleu