Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Canicule : les céréaliers du Puy-de-Dôme arrosent pour protéger le maïs

lundi 6 août 2018 à 16:58 Par Jean-Pierre Morel, France Bleu Pays d'Auvergne

Avec des températures proches de 40° en Auvergne, les cultures souffrent en cette période de canicule. Dans la plaine de la Limagne, les céréaliers s'organisent. Les systèmes d'arrosage tournent à plein régime, car aucune restriction d'eau n'a encore été prise dans le Puy-de-Dôme.

Les systèmes d'irrigations fonctionnent à plein régime
Les systèmes d'irrigations fonctionnent à plein régime © Radio France - Jean-Pierre Morel

Clermont-Ferrand, Auvergne-Rhône-Alpes, France

La chaleur est accablante. Le mercure indique 39° dans la plaine de la Limagne. La canicule oblige les agriculteurs à s'organiser pour protéger les maïs notamment, très sensible à la chaleur. Joël Arnaud est céréalier à Chappes, et il redoute les conséquences sur la prochaine récolte. "On est obligé d'arroser, mais ça ne suffit pas, le risque c'est que les grains de maïs ne grossissent pas, ou même pire qu'ils meurent".

Il y aurait de graves conséquences sans arrosage - Joël Arnaud, céréalier à Chappes

Depuis plus d'une semaine, le système d'irrigation tourne à plein régime. La station est installée à Joze, non loin de là. "On pompe dans la rivière Allier, heureusement qu'on peut encore le faire" ajoute l'agriculteur qui redoute une perte de rendement.

Si dans le département de l'Allier, des restrictions d'eau ont été prises, ce n'est pas encore le cas dans le Puy-de-Dôme. 

Pas de restriction d'eau dans le Puy-de-Dôme

"On a eu la chance d'avoir eu deux très gros orages qui ont permis d'avoir un peu de réserve" explique Joël Arnaud, "et puis le sol ici est profond avec des réserves utiles importantes". Mais l'agriculteur regrette qu'il soit si compliqué de monter un système d'irrigation en France.

Les parcelles de maïs souffrent particulièrement - Radio France
Les parcelles de maïs souffrent particulièrement © Radio France - Jean-Pierre Morel

Mais les conséquences de cette canicule pourraient être importantes sur les rendements. Après l'épisode de grêle début juillet, "la nature reprend ses droits" conclut, fataliste, Joël Arnaud. La récolte du maïs débutera le 26 août dans la plaine de la Limagne.