Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

CARTE - Sécheresse : 80 départements toujours en alerte, de nouvelles mesures d'aide pour les agriculteurs

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Alors que la sécheresse concerne toujours 80 départements du pays, le ministre de l'Agriculture a annoncé, ce lundi, de nouvelles mesures d'aide pour les agriculteurs. Ils sont désormais autorisés à valoriser leurs terres en jachère dans 60 départements, pour compenser le manque de fourrage.

Des champs touchés par la sécheresse irrigués à Guigneville, dans le Loiret.
Des champs touchés par la sécheresse irrigués à Guigneville, dans le Loiret. © AFP - JEAN-FRANCOIS MONIER

Au cœur de l'été, 80 départements sont toujours concernés par des mesures de restriction d'eau, indiquait ce dimanche le site gouvernemental Propluvia. Sur ces 80 départements, 33 sont placés en niveau de crise, c'est-à-dire que des mesures d'économie d'eau très restrictives pour les particuliers et professionnels y sont prises. En tout, pas moins de 161 arrêtés ont été pris dans le pays pour inciter ou obliger les professionnels et particuliers à économiser l'eau.

80 départements sont en alerte sécheresse c'est à dire concernés par des mesures de restrictions d'eau. - Aucun(e)
80 départements sont en alerte sécheresse c'est à dire concernés par des mesures de restrictions d'eau. - Capture d'écran-Propluvia

Les 33 départements en crise 

Les 33 départements en situation de crise,seuls les prélèvements pour usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité) sont : Allier, Aveyron, Charente, Cher, Côte-d'Or, Creuse, Deux-Sèvres, Dordogne, Eure-et-Loir, Gers, Haute-Garonne, Haute-Loire, Hautes-Pyrénées, Haute-Vienne, Ille-et-Vilaine, Indre, Indre-et-Loire, Loire, Loire-Atlantique, Loiret, Loir-et-Cher, Lot, Lot-et-Garonne, Maine-et-Loire, Nièvre, Oise, Puy-de-Dôme, Sarthe, Tarn, Tarn-et-Garonne, Vendée, Vienne et de l'Yonne.

Les 21 départements en alerte renforcée 

Par ailleurs, 21 départements sont placés en alerte renforcée, c'est-à-dire avec une réduction des prélèvements à des fins agricoles et une limitation plus forte des prélèvements pour l'arrosage des jardins ou les espaces verts. Ces départements sont : Ain, Ardèche, Aude, Cantal, Charente-Maritime, Doubs, Eure, Gard, Haute-Saône, Hérault, Isère, Mayenne, Nord, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Rhône, Seine-et-Marne, Territoire-de-Belfort, Val-de-Marne, Val-d'Oise et le Vaucluse.

Les 24 départements en alerte jaune 

24 départements sont placés en alerte jaune, avec des mesures moins restrictives pour les particuliers et professionnels. C'est le cas des Alpes-de-Haute-Provence, Ardennes, Aube, Bas-Rhin, Bouches-du-Rhône, Corrèze, Drôme, Essonne, Haute-Marne, Haute-Savoie, Haut-Rhin, Jura, Landes, Lozère, Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Orne, Pas-de-Calais, Savoie, Seine-Maritime, Vosges et des Yvelines.

Neuf départements en vigilance, sans mesures restrictives

Neuf départements sont par ailleurs placés en vigilance. Aucune mesure restrictive n'a été prise, mais professionnels et particuliers sont incités à faire des économies d'eau. Il s'agit des Alpes-Maritimes, Calvados, Corse-du-Sud, Hautes-Alpes, Haute-Corse, Manche, Paris, Somme et Var.

Les agriculteurs autorisés à valoriser leurs terres en jachère dans 60 départements

Pour faire face à cette sécheresse, le ministre de l'Agriculture a annoncé de nouvelles mesures d'aide aux professionnels du secteur ce lundi. La "dérogation jachères" est étendue à 27 nouveaux départements, et concerne à présent 60 départements. Elle permet aux professionnels de valoriser leurs terres en jachère, c'est-à-dire les champs non cultivés. Ils peuvent donc les faucher ou y faire paître leurs bêtes, pour compenser le manque de fourrage.

Les nouveaux départements bénéficiant de cette "dérogation jachères" sont : Côte d'Or, Yonne, Saône-et-Loire, Haute-Saône, Aveyron, Lot, Lozère, Hautes-Pyrénées, Indre-et-Loire, Gironde, Lot-et-Garonne, Dordogne, Savoie, Bas-Rhin, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Vosges, Aube, Marne et Haute-Marne, Maine-et-Loire, Loire-Atlantique, Mayenne, Sarthe, Vendée, Oise et Somme.

Les agriculteurs appelés à être solidaires entre eux

La mesure est permise en attendant le dispositif des calamités agricoles, qui sera activé cette année comme pour 2018, dès que le bilan de la sécheresse sera connu, a indiqué le ministère. Ce dispositif vise à apporter aux exploitations agricoles qui ont subi une perte de récolte d'origine climatique une indemnisation financée par le Fonds national de gestion des risques en agriculture (FNGRA), selon certaines conditions d'éligibilité.

Le ministre a également appelé les agriculteurs à faire preuve de _"solidarité entre eux" : il souhaite voir des échanges se mettre en place entre les "départements disposant de fourrages et ceux en pénurie"._
 

Choix de la station

France Bleu