Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

VIDÉO - Une association dénonce la castration à vif de porcelets élevés pour faire du jambon de Bayonne

L'association de défense des animaux de fermes Welfarm a diffusé ce jeudi une vidéo montrant des porcelets être castrés à vif dans un élevage destiné à produire du jambon de Bayonne. Le consortium du jambon de Bayonne se défend de cette pratique et dénonce un montage fallacieux de la vidéo.

Capture d'écran de la vidéo publiée par Welfarm, tournée par l'association DxE dans un élevage porcin en août 2019.
Capture d'écran de la vidéo publiée par Welfarm, tournée par l'association DxE dans un élevage porcin en août 2019. - © vidéo Welfarm

Saint-Symphorien, France

La vidéo a été tournée en août 2019 par l'association DxE dans un élevage de Saint-Symphorien (Gironde), qui fournit de la viande de porc pour l'indication géographique protégée (IGP) jambon de Bayonne. On y voit des employés castrer des porcelets de quelques jours

► Attention, ces images peuvent choquer.

L'association Welfarm, qui lutte pour la protection des animaux de ferme, a publié la vidéo sur son site. Elle affirme que cette castration est réalisée à vif, c'est à dire sans anesthésie. Pauline di Nicolantonio, chargée de campagne à Welfarm, se désole d'une telle pratique. "C'est une pratique extrêmement choquante puisque c'est une mutilation qui est réalisée sans aucune prise en compte de la douleur de l'animal". D'autant que, selon elle, "aujourd'hui, on sait élever des porcs sans les castrer"

"On sait aujourd'hui élever des porcs sans les castrer" selon Pauline di Nicolantonio

De son côté, le Consortium du jambon de Bayonne, qui gère l'IGP, se défend d'avoir recours à cette technique. Il l'écrit noir sur blanc dans un communiqué : "La castration à vif n'est pas autorisée par le Consortim du jambon de Bayonne." Et d'ajouter que l'association Welfarm a eu recours à des méthodes malhonnêtes : elle aurait fait des coupes dans les images de la vidéo publiée par l'association. "Tous les porcelets ont reçu une injection d'un analgésique avant la castration."   

La castration des animaux, très pratiquée dans l'industrie porcine française 

La castration des porcs mâles est largement répandue en France : elle est pratiquée sur environ 85% d'entre eux. Car si un cochon n'est pas stérilisé à la puberté, il arrive que des hormones donnent à la viande un goût et une odeur désagréables. Mais plusieurs pays ont interdit cette pratique, comme la Norvège depuis 2002 et la Suisse depuis 2010. 

Pourtant la castration figure dans le cahier des charges pour correspondre aux critères de l'IGP jambon de Bayonne. L'association demande ce que cette technique soit interdite par la loi. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu