Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Cauterets : 300 brebis toujours recherchées après un dérochement

-
Par , France Bleu Béarn, France Bleu Pays Basque

La préfecture des Hautes-Pyrénées annonce des moyens supplémentaires pour aider à retrouver 300 brebis toujours disparues après un dérochement, vendredi après-midi à Cauterets. 47 brebis manech tête noire sont mortes sur le coup ou de leurs blessures après cet accident.

Brebis Manex Têtes Noires
Brebis Manex Têtes Noires © Radio France - Xexili Foix

Cauterets, France

Un hélicoptère de la gendarmerie est mobilisé pour aider les éleveurs à retrouver 300 de leurs brebis toujours disparues après un dérochement, vendredi après-midi à Cauterets (Hautes-Pyrénées). 

Des moyens supplémentaires qu'annonce la préfecture des Hautes-Pyrénées dans un communiqué. Les agents du Parc national des Pyrénées et un berger de la pastorale pyrénéenne sont également en appui dans ces recherches qui doivent se poursuivre ce mardi 3 septembre.

Les expertises toujours en cours

Vendredi 30 août en fin d'après-midi, deux éleveurs basques ont découvert quinze de leurs brebis mortes et une centaine blessées. Le dérochement a eu lieu sur l'estive du Miné-Lys.  Depuis 32 ont dû être euthanasiées portant à 47 le nombre de manech tête noire tuées.

Les constats de dommage effectués par les agents du Parc National des Pyrénées sont en cours de finalisation afin de permettre une indemnisation rapide des éleveurs touchés par ces événements. - La préfecture des Hautes-Pyrénées

La préfecture fait par ailleurs savoir qu'un numéro d’urgence d’aide psychologique a été mis en place par la MSA pour les éleveurs concernés.

Des éleveurs béarnais ont manifesté aux côtés de leur collègues basque lundi matin devant la sous préfecture de Bayonne. Ils ont notamment déposés des cadavres de brebis tuées en estive.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu