Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

C'est l'ouverture de la pêche à la truite en Côte-d'Or ce samedi

vendredi 9 mars 2018 à 7:22 Par Thomas Nougaillon, France Bleu Bourgogne

Après six mois de pause hivernale, ce samedi, c'est le grand jour pour les pêcheurs avec l'ouverture de la truite. La Côte-d'Or compte 25 000 pêcheurs, parmi eux, ceux de l'Association agrée pour la pêche et la protection du milieu aquatique de Venarey-Les-Laumes.

Les pêcheurs seront sur le pont, ou plutôt, sous les ponts dès ce samedi pour l'ouverture de la truite!
Les pêcheurs seront sur le pont, ou plutôt, sous les ponts dès ce samedi pour l'ouverture de la truite! © Radio France - DR

Venarey-les-Laumes, France

Ce samedi, en Côte-d'Or, c'est l'ouverture de la pêche à la truite. Un événement pour une partie des 25 000 pêcheurs du département. Une saison encadrée par des règles bien précises : vous pouvez pêcher 30 minutes avant le lever du soleil et jusqu'à 30 minutes après son coucher. 

3 000 truites 

Par ailleurs, la taille de capture du poisson doit être de 30 centimètres minimum pour une fario. Pour l'événement, l'Association agrée pour la pêche et la protection du milieu aquatique de Venarey-Les-Laumes, l'une des 5 plus importantes de Côte-d'Or avec ses 1 400 adhérents; a déversé 800 kilos de truites, soit 3 000 unités cette semaine. 

Un alevinage qui s'est fait sur plusieurs tronçons de la Brenne (depuis Arnay-sous-Vitteaux jusqu’à Benoisey) et de l’Ozerain (D’Avosne jusqu’à sa confluence avec la Brenne à Venarey-Les-Laumes).

Une partie des pêcheurs de l'association de Venarey-Les-Laumes ce mardi près de la Brenne au dessus d'Arnay-sous-Vitteaux - Radio France
Une partie des pêcheurs de l'association de Venarey-Les-Laumes ce mardi près de la Brenne au dessus d'Arnay-sous-Vitteaux © Radio France - Thomas Nougaillon

Un grand moment pour les pêcheurs

L'ouverture de la pêche à la truite, c'est toujours un grand moment pour Serge Ducloux, l'un des gardes pêche de l'association. "C'est un peu la nature du pêcheur, c'est même plus que naturel, c'est un besoin comme le printemps qui revient! L'ouverture de la truite, on ne dort pas une semaine avant, ça nous prend de partout !

Un besoin quasiment viscéral selon Serge Ducloux. "Cela va bien au-delà de simplement sortir un poisson de l'eau! C'est retourner au bord de la rivière, revoir ses poissons, revoir les collègues, les amis, discuter avec les personnes que l'on ne connaît pas (...) ce sont des choses à vivre toujours différentes, c'est merveilleux."

L'ouverture de la truite, c'est comme le retour du printemps selon Serge Ducloux

Serge Ducloux sur un pont au-dessus de la Brenne - Radio France
Serge Ducloux sur un pont au-dessus de la Brenne © Radio France - Thomas Nougaillon

La "concurrence" des cormorans

Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes (aquatique) s'il n'y avait pas ces fichus cormorans. Depuis des années ces oiseaux - protégés - qui prélèvent environ 6 à 800 grammes de poissons par jour font une concurrence déloyale à nos pêcheurs Côtes-d'Oriens. 

Jacky Roblein, 65 ans, de Venarey-Les-Laumes pêche depuis l'âge de 9 ans. "C'est sûr qu'ils font beaucoup de dégâts. Je vois sur le plan d'eau du Nid de la Caille, dans le temps c'était plein de petites brèmes, maintenant, il n'y en a plus c'est fini, ils ont tout mangé !" Les cormorans qui énervent les pêcheurs. "Souvent ils suivent les camions avec lesquels on effectue nos lâchers, ils nous regardent et après ils viennent attraper les truites".

Les cormorans font des ravages dans nos rivières explique Jacky Roblein

Cette truite finira t-elle au bout d'un hameçon ou dans le bec d'un cormoran? - Radio France
Cette truite finira t-elle au bout d'un hameçon ou dans le bec d'un cormoran? © Radio France - Thomas Nougaillon

La date de fermeture de la pêche à la truite, pour les rivières en première catégorie, est fixée au 16 septembre. A savoir également que selon les quotas en vigueur vous n'avez pas droit de prendre plus de trois truites fario (les truites sauvages) et trois truites arc-en-ciel (les truites d'élevages rejetées dans les cours d'eau) sur toute la période.

Retrouvez nos "trois idées reçues" tous les matins sur France Bleu Bourgogne à 7h12 et 8h42.

Serge Ducloux répond à nos "Trois idées reçues" au sujet de la pêche