Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ces agriculteurs mayennais qui ne vont pas au Salon de l'Agriculture, mais pourquoi ?

-
Par , France Bleu Mayenne

La 57ème édition du Salon de l'Agriculture commence le 22 février, porte de Versailles à Paris. 40 agriculteurs mayennais seront là mais d'autres préfèrent faire l'impasse. Ils nous expliquent pourquoi.

Cette édition 2020 du Salon de l'Agriculture dure du 22 février au 1er mars.
Cette édition 2020 du Salon de l'Agriculture dure du 22 février au 1er mars. © Maxppp - Salon International de l'Agriculture

La plus grande ferme du monde s'installe porte de Versailles à Paris. Le Salon de l'Agriculture ouvre ses portes le 22 février dès 9 heures et c'est tous les jours, jusqu'au 1er mars. Des agriculteurs de toute la France sont attendus notamment de la Mayenne. 

28 éleveurs de notre département et 12 producteurs du réseau Bienvenue à la ferme vont faire le déplacement. Malgré tout, d'autres font le choix de ne pas y aller mais pourquoi ?

Ce Salon reflète-t-il la réalité de l'agriculture ? 

Estelle élève une cinquantaine de vaches à Cigné et il est hors de question pour elle de quitter le Nord-Mayenne pour ce salon. Elle n'a jamais mis les pieds là-bas

On vend une image de belles bêtes mais nous, agriculteurs, on sait qu'on n'est pas là à brosser nos vaches tous les jours. C'est une vitrine de l'agriculture mais qui ne reflète pas nos fermes.

Il reflète pas non plus la réalité de l'agribashing et surtout, de l'endettement. Pour Gérard, producteur mayennais de lait, ce salon risque d'empirer la situation. "Certains agriculteurs y vont pour voir les nouveautés en machine, en bâtiment d'exploitation et qui vont leur coûter très cher. Ils vont donc dépenser, investir et puis, ils n'arriveront pas à rembourser", analyse-t'il. 

De son côté, Isabelle n'y va pas par faute de temps mais elle voit quand même un intérêt à y aller : montrer qu'une autre agriculture peut permettre de s'en sortir. Elle fait partie du réseau Civam qui mise sur une agriculture durable

Chez moi, ce sont les vaches qui font le travail, ce sont elles qui vont chercher l'herbe. On a beaucoup moins de fumier à transporter aussi. On n'a pas besoin de matériel, de gros bâtiment et on a donc très peu de charges et on y arrive.

Ce n'est pas le cas de tous. Selon la Mutualité Sociale Agricole, en 2017, un agriculteur sur trois gagne moins de 350 euros par mois. Les plus faibles revenus sont notamment enregistrés en Mayenne - Orne - Sarthe

N'oubliez pas, France Bleu Mayenne vous fera vivre en direct le Salon de l'Agriculture le mercredi 26 février pour la journée de la Mayenne.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess