Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture - Pêche

Charente-Maritime : et si on replantait des haies à la campagne ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu La Rochelle

A la recherche d'une sortie au grand air ? Envie de donner un coup de main à la planète ? Les chantiers participatifs vont se succéder tout l'hiver en Charente-Maritime, pour replanter des haies autour des cultures. C'est bon pour la biodiversité, et pour les cultivateurs.

Victor, agriculteur bio à Saint-Saturnin-du-Bois, supervise la création de haies autour d'une parcelle : "on perd un peu de surface mais c'est minime par rapport aux bienfaits de la haie."
Victor, agriculteur bio à Saint-Saturnin-du-Bois, supervise la création de haies autour d'une parcelle : "on perd un peu de surface mais c'est minime par rapport aux bienfaits de la haie." © Radio France - julien fleury

Saint-Saturnin-du-Bois, France

Planter des haies... c'est l'activité du moment dans la campagne charentaise ! Chaque week-end, plusieurs chantiers sont organisés par des agriculteurs, des particuliers, des collectivités. Il faut dire que cette activité est largement subventionnée, notamment via le programme public Eva (Entretien et valorisation de l'arbre) en Charente-Maritime. Mais c'est pour la bonne cause : les haies permettent de reconstituer le paysage, soutenir la biodiversité, et donc la pollinisation des plantes, ce qui est bon pour l'agriculture... Lancé en 2000, le programme Eva a permis de planter près de 500 kilomètres de haies, dont 40 rien qu'en 2019. Et plusieurs chantiers se sont justement tenus ce week-end à Saint-Saturnin-du-Bois en Charente-Maritime.

"Deux bleus, deux jaunes, un rouge..." Une carte en main, Renaud, habitant bénévole de Saint-Saturnin-du-Bois, guide la pose des tuteurs pour les plants d'une future haie installée sur un terrain communal. Rouge pour les arbres, bleu pour les arbustes, et jaune pour les buissons. "Il faut absolument avoir des étages différents, explique Renaud, parce que les insectes et les oiseaux ne nichent pas tous à la même hauteur." Renaud y prend beaucoup de plaisir, et il a le sentiment de participer à améliorer l'environnement de sa commune.

"En plus, on va planter des arbres fruitiers !"

Laurent, adhérent de la LPO, plante un arbuste qui va grossir et abriter les oiseaux. "Mais ça a aussi un effet sur le paysage! en plus on va planter des arbres fruitiers." - Radio France
Laurent, adhérent de la LPO, plante un arbuste qui va grossir et abriter les oiseaux. "Mais ça a aussi un effet sur le paysage! en plus on va planter des arbres fruitiers." © Radio France - julien fleury

"Voilà, un petit trou..." Agenouillé dans la terre, Laurent plante un tout petit arbuste. Ce passionné d'oiseaux, adhérent de la LPO, est venu de Surgères pour reconstituer des habitants. Mais pas seulement : "ça a vraiment un effet sur le paysage. En plus, on va planter aussi des arbres fruitiers, les gens pourront venir se servir, manger les petits fruits en plein été. Et puis c'est une source de vie !"

De la vie, animale et végétale, il y en a déjà beaucoup à Saint-Saturnin, petite commune de la vallée du Mignon qui s'est tenue en partie à l'écart des arrachages de haies dans les années 70, au nom de la mécanisation agricole. "Il y a des boisements où on a pu constater une très grosse activité en terme de variétés d'espèces", confirme Aude Simonneau, conseillère municipale chargée du dossier "trame verte et bleue". Mais il faut maintenant reconnecter entre eux ces espaces naturels : "si on crée des liens entre ces bois, on augmente les échanges. Et c'est aussi bénéfique aux terrains cultivés dans le sens où là on parle vraiment de pollinisateurs."

Un cordeau, des tuteurs de couleurs. planter une haie nécessite pas mal de technique. C'est aussi pour les habitants de communes rurales une façon d'agir sur leur environnement. - Radio France
Un cordeau, des tuteurs de couleurs. planter une haie nécessite pas mal de technique. C'est aussi pour les habitants de communes rurales une façon d'agir sur leur environnement. © Radio France - julien fleury

Un agriculteur fait justement partie du comité de pilotage de ce projet municipal. Stéphane Guibert va accueillir en janvier 600 mètres de autour d'une parcelle : "ça va protéger du vent, et puis c'est bon pour les oiseaux et la nature... mais bon. Il faudra au moins 15 ans avant de pouvoir en profiter !" Un investissement sur l'avenir qui montre au passage que beaucoup d'agriculteurs sont aussi sensibles à leur environnement.

"Planter des arbres permet de se rapprocher de la population"

Et justement, à quelques kilomètres de là, un autre chantier mobilise une vingtaine de bénévoles autour des agriculteurs bio de la Ferme du bois du Treuil de Saint-Saturnin. Il s'agit de poser des haies autour d'une grande parcelle de céréales. Pour Victor, l'un des jeunes associés, "ça devrait être obligé, quand une parcelle dépasse les 10 hectares d'un seul tenant, de mettre des arbres sur trois côtés ! On perd un peu en surface, mais c'est minime par rapport aux bienfaits de la haie."

Victor est intarissable sur ces bénéfices des haies, pour lesquels il n'a eu que 60 euros à débourser du fait des subventions : "Cela coupe le vent, cela favorise l'infiltration de l'eau. Particulièrement important cet automne où on a eu beaucoup de problèmes pour les semis car les sols sont gorgés d'eau. On va développer de l'élevage, donc cela permettra de protéger les animaux, l'hiver du vent, du soleil l'été." Alors certes, cela demande beaucoup de main d'oeuvre à l'implantation. "Mais c'est à nous de mobiliser des gens, notre réseau. Planter des arbres permet de se rapprocher de la population. Donc aux arbres, citoyens !"

Sur cette parcelle agricole de Saint-Saturnin, une vingtaine de bénévoles s'activent pour planter la future haie, avant de pailler pour améliorer la pousse. - Radio France
Sur cette parcelle agricole de Saint-Saturnin, une vingtaine de bénévoles s'activent pour planter la future haie, avant de pailler pour améliorer la pousse. © Radio France - julien fleury
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu