Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Chasse à la glu : réunion à Matignon ce vendredi midi, vers un sursis pour la saison ?

-
Par , France Bleu Azur

Les pratiquants de la chasse à la glu espèrent obtenir un sursis : le premier ministre devrait leur octroyer des quotas pour la saison à venir, c'est en tout cas ce qu'ils attendent de la réunion prévue ce vendredi à Matignon. Mais la pratique déplaît fortement aux défenseurs de la cause animale.

La chasse à la glu est une chasse traditionnelle du sud-est de la France
La chasse à la glu est une chasse traditionnelle du sud-est de la France © Maxppp - Stéphane Duclet

Les pratiquants de la chasse à la glue devraient obtenir gain de cause, au moins pour cette saison ! Alors que la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, avait déclaré vouloir ramener à zéro le quota octroyé aux amateurs de cette chasse traditionnelle du sud-est, la fédération régionale de chasse de Provence-Alpes-Côte-d'Azur va être reçue ce vendredi midi par le Premier ministre.

Jean Castex leur aurait promis des quotas pour la saison à venir. Comment les chasseurs ont-ils inversé la tendance ? Tout simplement en menaçant d'aller manifester ce samedi sous les fenêtres d'Emmanuel Macron au Fort de Brégançon ! "Il nous avait dit qu'il défendrait les chasses traditionnelles et qu'il était garant de la ruralité", rappelle Marc Meissel, le patron de la fédération régionale.

"On pensait être un minimum de 1.000 à 1.500 personnes, venues des cinq départements où la chasse est encore pratiquée. Les choses n'ont pas traîné : Jean Castex nous a dit qu'il n'y avait pas de problème, qu'il y aurait un quota pour la saison 2020-2021. On a rendez-vous avec lui pour négocier ce quota avec lui."

Vers une interdiction totale en 2021 ?

Pour Jean-Pierre Caujolle, le patron de la fédération départementale de chasse des Alpes-Maritimes, c'est une victoire, car la chasse à la glu est loin de l'image de pratique barbare et incontrôlée qu'on s'en fait : "C'est une chasse qui est complètement surveillée depuis des années, on sait exactement qui la pratique et combien d'oiseaux sont attrapés. Ces oiseaux ne meurent pas, ils servent d'appelants pour attirer d'autres animaux, des grives notamment, qui sont elles chassées pour être consommées."

Mais pour le conseiller municipal à la mairie de Nice, chargé de la condition animale, Henry-Jean Servat, cette pratique est d'un autre âge et doit cesser : "C'est quelque chose d'extrêmement désagréable, on utilise une glue particulièrement forte et toxique, les oiseaux engluent leurs ailes et se débattent. Et on attrape beaucoup d'oiseaux, pas seulement ceux que l'on attend.

Ceux-là sont décollés au prix d'une grande souffrance, sont nettoyés avec une essence qui est encore plus toxique que la colle en elle-même. C'est une chasse qui est totalement démodée, ringarde, et qu'il faut arrêter."

La France est un des derniers pays européens à autoriser le piégeage des oiseaux à la glu, ce qui lui a valu une mise en demeure par la Commission européenne en juillet 2019 pour infraction à cette "directive oiseaux" sur la protection d'espèces menacées. Les chasseurs à la glu espère obtenir gain de cause en justice à l'automne, sans quoi, la fin des quotas pourrait être décrétée après la fin de la saison de chasse à venir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess