Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

La chasse en Meurthe-et-Moselle : quelle cohabitation entre randonneurs et chasseurs ?

lundi 30 octobre 2017 à 6:03 Par Marie Roussel, France Bleu Sud Lorraine

Avec l'ouverture de la chasse, les gendarmes de Meurthe-et-Moselle multiplient les messages de prévention. Selon eux, l'an dernier, on décompte près de 143 accidents ; aucun dans le département. La cohabitation entre randonneurs et chasseurs n'est pas toujours facile, mais elle fonctionne.

Les chasseurs de la Fédération des chasseurs de Meurthe-et-Moselle écoutent les règles de sécurité avant de partir pour la battue.
Les chasseurs de la Fédération des chasseurs de Meurthe-et-Moselle écoutent les règles de sécurité avant de partir pour la battue. © Radio France - Marie Roussel

Meurthe-et-Moselle, France

Entre chasseurs et randonneurs, c'est toujours un peu la gué-guerre du territoire. "Eux ils considèrent que la chasse est prioritaire, pointe Gilles Valtier, président du comité départemental de randonnées pédestres de Meurthe-et-Moselle. Pour une raison simple, qu'ils annoncent, c'est qu'ils payent pour chasser. Mais nous on paye pour prendre notre licence pour randonner !"

143 accidents de chasse en 2016

La question restera sans doute à jamais irrésolue mais le principal, c'est que la cohabitation entre les deux fonctionne plutôt bien dans le département sud-lorrain. L'année dernière, le nombre d'accident de chasse tournait autour de 143 dans toute la France. Aucun en Meurthe-et-Moselle. "Nous, pour l'instant, on a jamais eu d'accident de chasse", tient à souligner le président de la Fédération des chasseurs du département, Patrick Massenet, qui, avant chaque battue, rappelle les conseils de sécurité :

Vous devez être obligatoirement en fluo, tous ! Quand vous circulez, vous avez obligatoirement les carabines déchargées. Les chefs de lignes, vous devez panneauter les battues."

Des règles de sécurité qui sont respectées à la lettre par les chasseurs selon Patrick Massenet. C'est donc aux randonneurs d'être vigilants:

Il faut savoir qu'une société comme nous, sur 1200 hectares de forêts, nous allons chasser dix-sept jours sur 365. Il y en reste beaucoup pour les promeneurs ! Vous croyez pas que le partage, il est déjà fait bien en faveur des randonneurs ?

Patrick Massenet, président de la fédération des chasseurs de Meurthe-et-Moselle.

En plus, celui qui vient se promener, sur le panneau d'affichage de la mairie il y a le calendrier de chasse de la société, que tout le monde peut consulter. Ensuite vous allez sur le site de la fédération, vous avez les calendriers de chasse qui sont obligatoirement déposés. Celui qui ne le fait pas, il s'expose à une amende de 135 euros.

Bien voir et être vus

Pour le randonneur Gilles Valtier, ce sont surtout les promeneurs du dimanche qui doivent faire attention. "Nous on peut maîtriser les 235 000 promeneurs licenciés à la Fédération française de randonnée. Mais malheureusement les problèmes se posent souvent avec les gens qui ne sont pas affiliés à la fédération".

Pour récapituler : faites donc bien attention aux panneaux qui signalent les battues. Si vous en voyez un : faites demi-tour. N'hésitez pas à appeler les fédérations de chasseurs pour vous renseigner sur les calendrier et les périmètres à éviter. Dans l'idéal, les randonneurs sont invités à porter des chasubles jaune fluo, même en forêt.