Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche
Dossier : Chiffre du jour

Chiffre du jour : 117 exploitations sont devenues bio en Vaucluse ces cinq dernières années

-
Par , France Bleu Vaucluse

En cinq ans, 117 fermes ont franchi le pas du bio en Vaucluse. Début 2018, on en comptait 870 en tout, ce qui fait du département le cinquième plus gros producteur bio en France. Chaque année, le nombre d'exploitations en conversion augmente.

Principale activité des fermes bio : la vigne
Principale activité des fermes bio : la vigne - Alain Hocquel - Vaucluse Provence

Département Vaucluse, France

La tendance est bien là. Ces cinq dernières années, 117 nouvelles exploitations vauclusiennes ont décidé de franchir le pas du bio. Début 2018, il y a un peu plus d'un an, le département comptait 870 fermes zéro phyto, ce qui fait du département le cinquième plus vertueux en la matière et le premier en PACA. À l'heure qu'il est, nous avons très probablement franchi le cap des 900 puisqu'on gagne environ 10% de fermes et de surfaces bio chaque année. 

Jusqu'à trois ans pour passer définitivement en bio 

Ça n'est pas prêt de s'arrêter puisque près de 4000 exploitations sont en conversion. Mais passer en agriculture bio prend du temps. La conversion entre les cultures conventionnelle, puis raisonnée, puis biologique prend 2 à 3 ans. C'est beaucoup moins pour l'élevage, de 6 semaines pour les poules pondeuses à 12 mois pour la viande bovine. Cette période permet notamment d'épurer les sols des résidus de produits chimiques. Elle permet aussi à l'agriculteur/agricultrice de se retourner, de changer ses habitudes. Il faut en effet qu'il se forme, qu'il apprenne à faire sans ses outils habituels. Et dès l'entrée en conversion, les pratiques de l'agriculteur doivent être conformes à la réglementation européenne.

Choix de la station

France Bleu