Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Chiffre du jour

Chiffre du jour : le MIN de Cavaillon naît en juillet 1965

-
Par , France Bleu Vaucluse

Zoom sur le MIN de Cavaillon, alors que France Bleu Vaucluse accueille ce mercredi soir les cinq candidats aux municipales. C'est en 1965 que le marché d'intérêt national sort de terre. Nous vous racontons son histoire.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Pierre Neveux

C'est au mois de juillet 1965 qu'est né un lieu incontournable pour l'agriculture vauclusienne et pour nos garde-mangers : le MIN de Cavaillon, le marché d'intérêt national. Gros plan sur ce MIN à l'occasion des municipales sur France Bleu Vaucluse et du troisième débat des municipales, consacré à la ville de Cavaillon. 

C'est en quelque sorte le Rungis du Sud-Est. Sur cette immense place de marché, se croisent dès 3h du matin, les producteurs et les grossistes de la région. Ces producteurs viennent du Vaucluse en premier lieu, mais aussi des Bouches-du-Rhône, du Gard, de l'Ardèche et des Alpes-de-Haute-Provence.   

Le MIN face à la concurrence de la grande distribution 

Depuis 1965, le MIN a beaucoup changé. Au départ, c'est un grand marché de vente entre producteurs et expéditeurs, qui s'étale sur 18 hectares de superficie et où transite un million de tonnes de produit par an. Mais dans les années 70, les grandes surfaces se développent, créent leurs propres réseaux de distribution et finissent par se passer du MIN. 

Il faut alors s'adapter. C'est à ce moment que le marché commence à valoriser les producteurs locaux, à favoriser les ventes entre les exploitations installées chez nous en Provence et les petits et moyens commerçants. Dès 2000, le MIN se fait précurseur et prend le virage d'une agriculture durable. Maintenant, ils approvisionnent aussi la restauration collective, cantines scolaires surtout.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu