Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche DOSSIER : Chiffre du jour

Chiffre du jour : un tiers des agriculteurs sont des agricultrices en PACA

-
Par , France Bleu Vaucluse

En Provence-Alpes-Côte d'Azur, un tiers des exploitations agricoles sont tenues par des femmes. La profession se féminise, mais pendant longtemps, les agricultrices ont eu moins de droits que leurs collègues hommes. Aujourd'hui, la chambre d'agriculture de Vaucluse est dirigée par une femme.

La vendange du Muscat du Ventoux
La vendange du Muscat du Ventoux - Alain Hocquel - Vaucluse Provence

Provence-Alpes-Côte d'Azur, France

En Provence-Alpes-Côte d'Azur, un tiers des agriculteurs sont des agricultrices, cheffes d'exploitation. Cela vaut d'ailleurs pour l'ensemble de la France. Ce tiers ne comptabilise ni les collaboratrices, ni les salariées. Aujourd'hui, la chambre d'agriculture de Vaucluse est dirigée par une femme, Georgia Lambertin, productrice de cerises et de raisin de table à Venasque. D'ailleurs, d'autres figures du monde agricole sont aujourd'hui des femmes, comme la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert au niveau national et la présidente de la FDSEA 84, Sophie Vache. 

Une féminisation de la profession 

Mais longtemps, les femmes ont été cantonnées au rôle d'épouse d'agriculteur, sans reconnaissance sociale, économique ou légale. Le mot agricultrice fait son apparition dans le dictionnaire en 1961, n'en déplaise aux opposants de la féminisation des professions. C'est le début d'un long combat pour les agricultrices. En 1999, elles deviennent "conjoint collaborateur". En 2006, elles bénéficient à ce titre d'une couverture sociale. Depuis cette année, les exploitantes agricoles peuvent bénéficier d’indemnités journalières en cas de maternité, lorsqu'elles n'ont pas la possibilité de se faire remplacer. 

La féminisation de la profession va se poursuivre, puisque 52% des élèves dans l'enseignement agricole sont des jeunes femmes. Mais leur revenu est toujours plus faible : un tiers en moins en moyenne que leurs collègues hommes. Et d'après les principales concernées, il n'est pas rare qu'un visiteur arrive sur l'exploitation et, surpris de voir une femme, leur demande... où est le patron.