Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Civray-de-Touraine : les travaux du bras de contournement du Cher pleinement lancés

lundi 15 octobre 2018 à 6:05 Par Soizic Bour, France Bleu Touraine

Les travaux du nouveau bras du Cher à Civray-de-Touraine près du château de Chenonceau ont vraiment débuté depuis le début du mois d'octobre. La rivière de contournement permettra de faire passer les poissons migrateurs.

Les travaux vont durer deux mois.
Les travaux vont durer deux mois. - CD37

Civray-de-Touraine, France

Le début d'un chantier colossal à Civray de Touraine à côté du château de Chenonceau. Une nouvelle voie d'eau est actuellement entrain d'être creusée dans le Cher, au niveau du barrage à aiguilles, pour permettre la remontée des poissons migrateurs comme l'anguille, l'alose, la lamproie, ou le brochet. 

Préserver la continuité écologique de la rivière

Le problème, c'est qu'une fois tous les trois ans, au mois de mai, le barrage est relevé pour garder en eau les arches du château. À ce moment-là, les poissons ne peuvent plus remonter la rivière pour se reproduire. 

Une situation qui opposait depuis longtemps les écologistes, qui voulaient un arasement de tous les barrages, et les usagers de la rivière. Le département, seul maître d'oeuvre, a tranché : ça sera la construction d'un nouveau bras de contournement, pour préserver la continuité écologique du Cher et les milieux aquatiques. "Les poissons pourront remonter dans des bassins les différentes marches construites", explique Vincent Louault, conseiller départemental du canton de Bléré et président du NEC (Nouvel Espace du Cher).

Deux mois de lourds travaux

Les travaux vont durer deux mois, et ils sont assez lourds. "Pour la construction de ce nouveau bras, il faut contourner la berge du Cher en amont et en aval", explique Vincent Louhault. "Et à certains endroits ça fait plus de six mètres de profondeur", ajoute-t-il. "Donc il faudra creuser pour récupérer le dénivelé afin que les poissons migrateurs puissent remonter l'ouvrage".  La rivière de contournement fera 185 mètres de long pour 15 mètres de large

Les pelleteuses s'activeront jusqu'à la fin novembre. Pour limiter l'impact du projet, des barrages filtrants seront mis en place autour des stocks de terre pour gérer les matières en suspension issues des terrassements. 

Six ou sept aménagements supplémentaires, avec des chantiers allant de cinq à huit ans

Le bras de contournement sera maintenu à sec grâce à des digues provisoires et un dispositif de pompage sera installé. Pendant les travaux, les canoës-kayaks pourront continuer à circuler sur le Cher. Par ailleurs six ou sept aménagements supplémentaires sont prévus entre les barrages de Savonnière et de Saint Aignan, des travaux qui pourront durer de cinq à huit ans.

La rivière de contournement fera 185 mètres de long pour 15 mètres de large.  - Aucun(e)
La rivière de contournement fera 185 mètres de long pour 15 mètres de large. - CD37

532 000 euros de travaux

Des manœuvres de barrages vont être réalisées aujourd'hui et demain, le barrage de Bleré sera abaissé ce lundi 15 octobre et celui de Civray mardi 16 octobre. En tout, les travaux vont coûter 532 000 euros, 60 % sont pris en charge par l'agence de l'eau Loire Bretagne, 20 % par le département d'Indre et Loire et 20 % par la région Centre Val de Loire.