Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Comment le lin, cet "or vert" de Normandie, est-il cultivé ?

La Normandie est la première région productrice de lin au monde. Les linicutleurs viennent d'en terminer l'arrachage. L'occasion de se pencher sur la production de celui qu'on l'on appelle aussi l'"or vert" de Normandie.

Les Normands connaissent bien les petites fleurs bleues qui poussent dans les champs de la Seine-Maritime, de l'Eure et du Calvados principalement. Et pour cause, les cultures de lin s'étalent sur plus de 60 000 hectares, selon les derniers chiffres publiés par la Chambre d'agriculture en 2017. La région est championne du monde de la production. D'après la coopérative Terre de lin, "la Haute-Normandie regroupe à elle seule 50 % de la production mondiale de fibres de lin de qualité". Et la filière est en pleine expansion puisque cette surface qui lui est consacrée a progressé de 40 % en cinq ans. 

Mais sa production, si complexe et spécifique, est encore méconnue. Les liniculteurs s'emploient donc à faire découvrir leur métier. À Roman, dans le sud de l'Eure, Nadège Petit est par exemple très active sur les réseaux sociaux. Avec son mari Nicolas Steiner, elle a repris l'exploitation de ses parents il y a deux ans et depuis, à coups de #moisson2020, #ceuxquifontlelin, de vidéos promotionnelles et d'interviews (exemple dans ce podcast de La Clé des Champs), elle tente de partager sa passion au plus grand nombre. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Et il y en a des choses à expliquer ! La culture du lin suit cinq étapes : la semence, l'arrachage, l'écapsulage, le rouissage et l'enroulage en ballots. Ensuite, c'est une coopérative qui prend le relais pour peigner et tisser le lin.

La récolte doit chaque année répondre à quatre critères de qualité : la longueur, la couleur, l'homogénéité et la résistance de la fibre. Ce sont ces critères, qui dépendent du travail du liniculteur mais surtout de la météo, qui déterminent la rémunération. Le prix du kilo de lin teillé se situe en moyenne entre 3 et 4 euros.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess