Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Concours de chevaux de trait en Haute-Saône, le cheval Comtois fait son retour dans les vignes

dimanche 22 juillet 2018 à 10:05 Par Jean-François Fernandez, France Bleu Besançon

Trois jours de concours de chevaux Comtois en Haute-Saône, Villersexel Gray et Cemboing. Le cheval de trait Comtois jugé sur son allure, à la marche et au trot. Un cheval fait pour travailler qui fait son retour notamment dans les vignes depuis quelques années.

Concours de chevaux de trait Comtois à Villersexel.
Concours de chevaux de trait Comtois à Villersexel. © Radio France - Jean-François Fernandez

Villersexel, France

Ils viennent des élevages de tout le département. Sur trois jours plus d'une centaine de chevaux de trait Comtois sont présentés. Ces concours qualificatifs pour la finale départementale le 19 août à Jussey se sont déroulés à Villersexel vendredi (20/07/2018), Gray samedi et Cemboing ce dimanche.

Concours de chevaux de trait Comtois à Villersexel. - Radio France
Concours de chevaux de trait Comtois à Villersexel. © Radio France - Jean-François Fernandez

Le cheval de trait Comtois

A l'origine, le cheval de trait Comtois était surtout utilisé pour les moissons. Puis grâce aux croisements ce cheval pour travailler dans les fermes est devenu plus lourd. Avec la mécanisation agricole dans les années 50, le cheval de trait a été moins utilisé dans l'agriculture, remplacé par les tracteurs. 

On est la première race de France.... on est capable de sortir un cheval qui peut travailler, aller au bois, surtout dans la vigne" Etienne Garret, éleveur.

Etienne GARRET/ éleveur à Fouchécourt - Radio France
Etienne GARRET/ éleveur à Fouchécourt © Radio France - Jean-François Fernandez

Etienne GARRET/ éleveur à Fouchécourt : l'origine du cheval de trait Comtois

Le concours

Pour ce concours, les éleveurs présentent leurs meilleurs chevaux. Il y a plusieurs catégories : de la pouliche de 1 an au cheval de 8 ans et plus, en passant par une catégorie "suitée" c'est à dire la pouliche et son poulain. 

Il faut un cheval de 800 kg, et surtout une allure très droite". Marcelin Chopard, du syndicat des éleveurs de chevaux de trait Comtois de Haute-Saône.

Marcelin CHOPARD administrateur au syndicat des éleveurs de chevaux de trait de Haute-Saône. - Radio France
Marcelin CHOPARD administrateur au syndicat des éleveurs de chevaux de trait de Haute-Saône. © Radio France - Jean-François Fernandez

Marcelin CHOPARD éleveur et administrateur du syndicat des éleveurs de chevaux de trait de Haute-Saône

Le cheval de trait comtois de plus en plus utilisé pour le travail dans les vignes.

Depuis quelques années, le cheval de trait Comtois fait son retour dans les vignes. Plus léger qu'un tracteur, il est particulièrement apprécié pour travailler sans provoquer un tassement des sols. 

Il y a de plus en plus de grands crus qui utilisent de nouveau le cheval de trait pour le travail dans les vignes. Cela évite le tassement des sols.

Etienne GARRET/ éleveur à Fouchécourt. Le retour du cheval de trait Comtois pour travailler dans les vignes.

Concours de chevaux de trait Comtois à Villersexel. - Radio France
Concours de chevaux de trait Comtois à Villersexel. © Radio France - Jean-François Fernandez
Récompense après le concours, un bain dans la rivière l'Ognon. - Radio France
Récompense après le concours, un bain dans la rivière l'Ognon. © Radio France - Jean-François Fernandez