Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Agriculture – Pêche

Contexte particulier pour le congrès de la FNSEA en Bretagne

mardi 28 mars 2017 à 11:01 Par Eric Bouvet, France Bleu Armorique

Le congrès de la FNSEA se tient cette année en Bretagne, à Brest. Un mois après le décès du président Xavier Beulin, et quatre semaines avant l'élection présidentielle, ce congrès se déroule sur fond de crise, dont les agriculteurs ne voient pas la fin.

Christiane Lambert, la probable future présidente de la FNSEA
Christiane Lambert, la probable future présidente de la FNSEA © Maxppp - Christophe Morin

Bretagne, France

Thierry Coué, le Président de la FRSEA Bretagne, détaille les revendications du syndicat pour la présidentielle, dont 6 des 11 candidats passent un grand oral à Brest.

Une femme à la tête de la FNSEA

Ce congrès s'ouvre un peu plus d'un mois après le décès brutal de Xavier Beulin, qui dirigeait la FNSEA depuis 2010. Et pour la première fois, c'est une femme qui devrait diriger le syndicat agricole majoritaire en France. Christiane Lambert, seule candidate déclarée, est éleveuse de porcs dans l'ouest (Maine-et-Loire) et devrait être élue le 13 avril.

Grand oral pour les candidats de la présidentielle

Avec la crise que traverse l'agriculture française, les agriculteurs "perdent le sens même de leur métier", selon Thierry Coué. "Ils sont remis en cause en permanence".

À moins d'un mois de la présidentielle, les 11 candidats sont invités à s'exprimer sur leur programme et leurs ambitions agricoles. 6 ont d'ores et déjà donné leur accord pour participer : François Fillon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron, François Asselineau, Jacques Cheminade et Jean Lassalle.

Le concret, c'est de l'investissement !

La FNSEA demande "5-6 milliards d'euros d'investissement, pour un grand plan de financement de toutes les agricultures". "La France doit avoir une ambition pour l'Europe" ajoute Thierry Coué. La FNSEA s'inquiète donc des programmes de certains candidats, qui prônent une sortie de l'UE. "On sait ce que nous a apporté l'Europe, on sait ce qu'elle nous apporte toujours" (NDLR l'agriculture française bénéficie de 9,5 milliards d'euros par an en subventions).

Seulement la politique agricole européenne est en train d'être "détricotée", de devenir "trop libérale", selon le président de la FRSEA Bretagne.