Agriculture – Pêche

Contrôle des origines dans un hypermarché de l'agglomération de Tours par les Jeunes Agriculteurs

Par Xavier Louvel, France Bleu Touraine vendredi 19 mai 2017 à 16:16

Le président des JA37 Cédric Ragain en plein contrôle à La Riche-Soleil
Le président des JA37 Cédric Ragain en plein contrôle à La Riche-Soleil © Radio France - Xavier Louvel

Une opération menée par une petite dizaine de membres des Jeunes d'Agriculteurs d'Indre-et-Loire ce vendredi midi au Géant La Riche-Soleil. Ils sont venus vérifier l'origine des produits qui doit être signalée sur l'étiquette.

Une petite dizaine de membre des Jeunes d'Agriculteurs d'Indre-et-Loire ont mené une action ce vendredi midi dans un hypermarché de l'agglomération tourangelle, en l'occurrence le Géant La Riche-Soleil. Ils sont venus vérifier, sur les produits laitiers et sur les produits transformés, que les origines de la viande et du lait étaient bien signalées sur les étiquettes, comme le prévoit la loi depuis le 1er janvier.

Contrôle des yahourts - Radio France
Contrôle des yahourts © Radio France - Xavier Louvel

Il est important que les gens sachent d'où viennent les produits, de chez nous ou d'ailleurs, mais qu'ils sachent. Romain Van Der Linde, producteur de lait à Sorigny

Pour chaque produit qui affiche la provenance du lait ou de la viande, un autocollant rose, preuve de bonne conduite de l'industriel. "Certains grands groupes comme Lactalis traînent des pieds pour appliquer cette loi" explique Cédric Ragain, le président des Jeunes Agriculteurs d'Indre-et-Loire. "A à un moment, il faudra peut-être que les grandes-surfaces fassent pression sur Lactalis pour se mettre en conformité avec la loi" selon lui.

Les produits locaux sont prisés par les consommateurs concède le directeur du Géant La Riche, pour peu que l'affichage soit très clair, comme pour les fruits et légumes. En revanche, sur les produits transformés, la provenance n'a quasiment aucun impact.